A Ducon(conne) il (elle) se reconnaîtra

Publié le

Bonsoir !

Chose promise... je me devais de ne pas vous laisser attendre plus longtemps mon "coup de sang" !!

Certains, ceux inscrits à ma newsletter, sont au courant, enfin dans les grandes lignes *, mais je me devais d'éclairer leur patère, ainsi que celle de ceux qui débarquent ici, se demandant sur quel orteil on m'a encore marché. Cherchez pas, pour "patère",  c'est pas le mot et c'est voulu; n'en déplaise à "certains" qui vont en prendre encore pour leur grade et pas plus tard que tout de suite encore !

Je vous narre l'historique, pour ne pas que vous pensiez que j'ai mes vapeurs; même si c'est de saison... selon les dires éclairés de ma foufounologue...(et re-paf, dans les gencives des mal-embouchés côté vocabulaire de bon aloi !) et ça ne concerne pas mes aspirations lyriques et "opératiques", loin de là !

Je reçois par le contact en bas de page un message d'un visiteur qui m'annonce tout de go que je suis qu'une pauvre merde de tenir un tel blog. Bon d'accord, les termes étaient peut-être un peu plus châtiés, mais le sens scatologique en était plus que clair (et ce n'est pas le premier mécontent de sa lecture chez moi, les autres étaient en commentaire, j'ai préféré sucrer pour ne pas salir ma belle page quand c'est arrivé).Mais là, c'est l'étincelle qui a fait déborder le vase !

Pour  être plus explicite il faut  développer l'idée du courrier du "nuisible" (fixe l'idée certainement, puisque toute sa missive "pécuesque" **  tournait à la  fixette paranoïde) :

J'étais un sous-étron de ver de terre constipé (enfin c'est moi qui traduit sa comparaison... c'était du style "lombric de la famille des invertébrés à mononeurone ou un truc dans le genre, mais un étron de trou de balle constipé, ça donne la taille qu'il me donne dans notre vaste univers). Tout ça parce que, de un,  je maltraite notre sacro-sainte langue française à un point que même les rédacteurs de sms n'atteignent pas (rapport à l'invention de vocabulaire certainement) et que deuxièmement, je pue la "nantie" à plein nez, celle qui peut se la péter humoriste parce que la vie lui a été pré-machée et qu'elle n'a jamais eu à se manger des murs et des bugnes dans son existence de "poooovre petite fille riche".

Donc, en résumé, je parle le français comme une vache ibérique et j'suis friquée jusqu'aux trous de nez, n'ayant toujours connu que la facilité avec personnel de maison et tout et tout.. Paris Hilton n'a qu'à bien se tenir... et j'ai beau jeu de rester la rigolote, le guignol du blog, étant donné que tout problème existentiel et de pognon m'a toujours été évité. Le "Detritus" continuait en me disant qu'à ses diverses lectures, dans d'autres blogs du même acabit, il en était de même, les marioles du blog ne pouvaient être que de ma... "secte" !

Evidemment, vous vous doutez que quelqu'un qui m'accuse de mal "causer" devait choisir d'autres termes, mais dans ma rogne, j'ai envoyé valser au panier le torchon virtuel et définitivement, pensant que ça me passerait... Sauf que ça n'a pas passé, et en fait pas à cause de l'attaque personnelle, ça je gère, mais parce qu'une fois de plus on a bavé sur les autres qui n'ont même pas eu droit de réponse, à moins que les "rigolos" du fond de la classe aient reçu ce même genre de truc, qu'ils me tiennent au courant, les Zordar, Vickie, Langue de Pute et tous ceux que j'oublie dans ma fièvre gueulatoire.

Donc, réponse de l'attaquée, au nom de tous les attaqués et que celui ou celle  qui se sente merdeux se torche !

Petit un :
Je cause... ou blablate... ou dégoise... ou "logorrhe" verbalement comme je veux... N'en déplaise à certains, je suis connement de formation littéraire, ça laisse des traces les lettres classiques, mais j'évite de la ramener côté pontifiant, c'est tout ! Le pire, c'est qu'avec son "poulet" ce furoncle m'a fait sortir d'une certaine réserve de langage et que du coup, je n'ai jamais été aussi vulgaire, mais je m'en tape ! Je suis une sous-merde, donc j'emploie le mot, logique non ?. Désolée pour les "essémésiens" (rédacteurs de sms) j'ai du mal avec votre idiome, mais du coup, vous en prenez aussi pour votre grade... gaffe !

Petit deux (qui risque d'être un chouillas plus long que le petit un) :
Mon (ma) pauvre ! Je ne te souhaite pas de vivre le dixième de ce que j'ai morflé (certains sont au courant, ils pigeront).
Me dire que l'humour est la seule façon que j'ai de me faire remarquer, parce que ma petite existence dorée à la feuille d'or quarante-douze carats est tellement morne sinon. Entre la cuillère d'argent qu'on m'aurait fichue dans la goule à la naissance et la tripotée de copains "emparticulés" qui auraient jalonné ma vie, entre palaces de la principauté de Monaco, châteaux un peu partout, cocktails dinatoires de bals des débutantes à répétition, cours de maintien, pinasse privée ***, canasson au pédigrée long comme le bras pour mon neuvième anniversaire... enfin toute l'imagerie inhérente à toute bonne "fille de riche" c'est sur, j'aurai une vie  mortellement... facilitée !
Me dire que je n'ai que ce moyen pour "m'encanailler" me "mêler à la masse populaire"... faire partie du commun des mortels, pour cela  il faudrait déjà connaitre ma vie, celle de mes frangins, celle de mes proches, de mes copains et copines. T'es des Renseignements Généraux ? T'as tes sources ? Elles sont sures ? Je penche plutôt pour des sources d'eau de bidet moi ! Si ton hygiène corporelle ressemble à ton hygiène mentale, j'aimerai pas vivre  chez toi, ça doit sentir plus que la merde !
Qui tu es pour me juger, et juger mes potes... on a gardé les bovidés ensemble ? Je m'en souviendrais... une tête de con, ça se remarque de loin dans le troupeau ! Pour ta gouverne, je ne renie pas mes origines modestes, j'en suis même fière, ça m'a permise de devenir ce que je suis...(désolée pour les sang-bleus, j'ai rien contre vous mais ma modeste condition m'a bien servie quelque part... elle m'a fait me bastonner pas mal, ça forge le caractère).
Donc toutes tes théories tombent à la  flotte, et je suis ravie de t'apprendre Ducon (ou Delaconne) que, autant certains, dont je suis fière de faire partie, s'en sortent et en font leur force, en rient même dans mon cas, autant d'autres s'enlisent dans leur médiocrité mentale et s'aigrissent comme de la piquette ayant mal supporté les déménagements successifs. Tu tiens plus du cornichon mariné et périmé depuis des lustres que du miel doux et parfumé quant à tes propos badigeonnés de lieux communs, et phrases toutes faites piquées chez les autres (ou dans ton encyclopédie en cinquante treize volumes du "parfait langage pour pseudo intello")

Je suis ce que je suis ("nous sommes ce que nous sommes", devrais-je dire, n'oubliez pas les aminches, vous êtes visés aussi), viennent me lire ceux qui veulent. Si la critique est constructive, je respecte cet avis, il me sert même souvent quant à la "vraie" orthographe avec laquelle je coince depuis la primaire et ce, malgré les sueurs froides des pingouines frisant la canonisation en tentant de me "civiliser", dans tous les sens du terme ****(sur certains trucs, désolée, je "bugue" résolument, le pli est pris, difficile à rectifier, mais j'essaie, j'le jure !). Les mots sont "mes" mots, je me les approprie, j'ai droit non ? T'as fichu un cadenas dessus ? Ils sont figés dans la résine en presse-papelards sur ton bureau ? Qu'est-ce qu'ils doivent se faire chier chez toi !! Désolée, ils préfèrent être tournicotés sous mes didines ou ceux des copains que de sortir sans un accroc chez toi sans doute..Lance-toi dans l'écriture, la vraie, et on rigolera un peu... je défie quiconque de finir une de tes "selles" sans avoir soit envie de régurgiter sa bouffe soit s'endormir tellement on se barbe (et encore, ta production épistolaire est courte, j'ai pas eu à souffrir trop longtemps !)

En bref, je te conchie, toi et ceux de ton acabit, si tu n'es pas jouasse,  tu n'as qu'à lire autre chose (le botin, c'est très bien... ah non... il y a des abréviations, ça va te défriser !). Je dois être anormale, mais quand ça me gonfle, j'ai plutôt tendance à aller voir ailleurs si le gazon est plus verdoyant... alors, fais de même, ça nous fera des vacances !

Si je n'avais trop la  flemme, je te renverrai à mon coup de gueule sur l'opéra... je résume donc ma prime pensée à ce sujet, ça t'évitera, si  tu passes par là, d'avoir à te re-farcir ma bouse littéraire trop longtemps : les donneurs de conseils, les critiques ou pseudo-critiques, les détenteurs du pouvoir absolu et monolithique, que ça soit en musique, en philo, dans la vie de tous les jours, ils me sortent par les trous de nez, j'overdose, je sature, j'ai les dents du fond qui baignent, j'ai la gerbe rien qu'à les évoquer !
Alors file, gros naze (grosse naze), pas la peine d'insister, tu as tapé à la  mauvaise porte, dommage pour toi ! Qu'un commentaire merdique de ta part paraisse ici ou ailleurs, je tire d'office la chasse d'eau, j'ai horreur des odeurs de fosse sceptique ! Et si tu es assez décérébré (ée) pour répartir... qui passera pour le roi ou la reine des cons ... là il n'y a que moindre mal, on sait qu'il y a une "mentalité d'amibe" de plus sur terre, mais elle est encore anonyme cette amibe, à bon entendeur...

Bonne soirée à tous - le "tous" désigne ceux auxquels j'attache de l'importance, toi, que tu dormes à poings fermés ou passes une nuit horrible, je m'en temponne le coquillard ! (même pas envie de te souhaiter une mauvaise nuit, tu en serais infoutu (e) faudrait qu'une amibe ait une conscience pour ça.

La dragonne

PS: du coup, ça m'a bien pris du temps cette bafouille, désolée les potes, je passerai demain chez vous, promis !

* grandes lignes : aspect de rédaction épistolairement blogesque,  hyper-floue, façon Hamilton dans sa grande période Bilitis, mais qui en dit long sur mon gros sur la patate.

** de PQ,  papier hygiénique si vous cherchez le sens

***bateau à fond plat de la région d'Arcachon 

**** Ah... c'est vrai, si je dis pingouines, on va automatiquement voir "école privée", mais ça ne fait pas de moi une Vicomtesse de Latronche-en-biais pour autant, te goures pas l'asticot !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Manue la Clocharde 06/09/2007 18:28

J'adore quand tu t'enerve ....QUE du bonheur....J'en veux encore !!!!Merci pour ce grand moment ...bref je trouve plus les mots ....ÔOOOOOOOOOO quel pied !!!!bizzzzzzzzzzzzzzzz

07/09/2007 10:46

Comme je suis "souvent" énervée, tu dois jubiler en permanence ma belle hé, hé; Bises et ravie de faire ton bonheur !

Kant 06/09/2007 08:33

Ma dragonne, je t'adorre! Et pan sur le bec de cet emmerdeur, empêcheur de tourner en rond. Mais tu sais les cons y en a partout. Après ta bafouille, je ne sais pas s'il existe encore, ou si ce n'est pas lui que j'ai vu errer au milieu de l'autouroute, vraie zombie suicidaire. Maintenant toune la page et surtout conitnue pour le plaisir de tous.Bises

06/09/2007 11:09

J'ai tourné la page, ne t'inquiètes pas !!! On passe à autre chose de plus intéressant s'pas ma belle ? Bises

Milady 06/09/2007 08:19

Ouh là, eh bien dis-moi, la fumée sort par les naseaux de Madame la Dragonne, là !J'espère que le (la) nuisible aura lu et savouré chaque mot de ta réponse... y'en a vraiment des qui se croient tout permis, de venir juger comme ça alors qu'on ne leur demande rien... qu'il (elle) aille faire joujou ailleurs et nous laisse opératiser en paix, nanmého !Et un gros bisou d'une Milady rentrée hier d'une semaine de vacances, qui doit rattraper son retard et tenter de ressusciter un Jazz Coin à l'agonie... mais ça va viendre, on y croit !PS : comment ça ça se dit pas "ça va viendre" ? Comment ça c'est pas français "opératiser" ? T'es sûre ?

06/09/2007 11:08

J'espère que les vacances auront été profitables pour récupérer des forces ma lady et bises pour ton soutien aux attaqués.PS: selon des sources de "bidet" ça se dirait pas, mais qu'est-ce qu'on en a à battre hein ?

caramelle 05/09/2007 17:52

waouh...j'ai adoré!!! que d'images dans tous tes mots!!! j'espère que monsieur ou madame de la famille Ducon prendra le temps de t'écrire à nouveau...lol..un vrai délice ce coup de sang!! ...tu as un réel don pour l'écriture!!! j'en reviens pas!!!...

06/09/2007 10:57

Je me doute bien que l'effet jubilatoire vous plait bien, ça vous défoule aussi un peu non ? hé, hé. Bises et merci Caramelle

:0009::0022::0014::0038::0091::0110: 05/09/2007 08:52

hello petit bonjour

06/09/2007 10:56

Alors ça, c'est fort ! Quand tu vois mon illustration d'aujourd'hui... on retombe dans notre période Mona Lisa hé, hé. Bises SImone