Reprise de la saison lyrique

Publié le

Abat-jour* !

Alors... heureux ? Enfin, je parle pour moi évidemment. Tout d'abord, je tiens à tous vous remercier, au nom de tous ceux attaqués, le sachant ou non, on voit que mon coup de gueule a porté  loin via votre... "écho".
Et encore une fois, ne vous inquiétez pas pour mon intégrité nerveuse, j'suis de nature une pile électrique (une ampoule  où je pense, et j'éclaire pour des heures, si vous voyez le niveau) alors ce n'est pas une ou plusieurs amibes qui vont  me faire entrer en sur-tension ! J'ai simplement gueulé au nom de tous les potes dans le même cas... ne pas oublier.
Et, soyons franche, qu'est-ce que ça fait plaisir de se défouler ! Je sais, ça ne fait pas avancer le schmiltruc, mais ça fait partie de ces petites choses de la vie que j'apprécie, montrer qu'on ne gobe ni l'hameçon ni la ligne, qu'on est loin d'encaisser en rentrant les épaules, et que les vertus façons "tendre l'autre joue" sont à des kilomètres de mes intentions (désolée les pingouines, j'ai gardé l'éducation, mais j'ai dû paumer la  religion en route, j'sais pas à quel moment, enfin si.... j'ai ma p'tite idée, mais vous n'avez pas arrangé la sauce les frangines !)

Bon, une bonne chose de faite (ça va les amibes ? Pas trop chaud avec le costard pour l'hiver ?) passons à ce pour quoi j'ai créé ce blog,  l'opéra ! On reprend donc, après notre pause estivale, la narration d'opéra, enfin le synopsis si vous préférez mieux, parce que le jour où vous m'entendrez l'ouvrir ma beuglante  en lyrique, ça sera classé séisme d'envergure quarante-douze sur l'échelle de Zlatoslav Richter (un pianiste, si vous cherchez), :les dorures des baignoires de la salle de spectacle en subiraient quelques "écaillures" !

Pour une fois que je ne paume rien, j'ai encore sous la pogne, la liste des opéras qu'on me demande de traiter..Six titres demandés, mais c'est loin de faire le tour de tout ce que le genre compte de pièces, à des miles même ! Comme mon ambition n'est pas hypertrophiée au point de viser l'encyclopédia universalis lyrique, on va se la péter modeste hein ? Si vous avez d'autres suggestions, elles sont les bienvenues, au cas où un titre, une histoire vous "parlerait" bien, sinon, j'ai également des opéras que j'aime bien à vous narrer également, "ass pa puuur" comme disait mémé !

Pour la liste, et dans l'ordre d'arrivée suivant les commentaires, on a  donc :

- Les Noces de Figaro de Wolfi Amasse tes housses Mozart demandé par Lili

- Rigoletto de Joseph Verts, Verdi en V.O, par Christine

- Le Dialogue des Carmélites et Francis-Cabrel-Poulenc (je sens que ça va bien me parler ça tiens, vu mes souvenirs pingouinesques !), par BMC et sa Muse

- Didon et Enée de Riton Purcell, par les Kikojos

- Madame Mouche à Beurre-Butterfly de Jacques-James-Jacob-Giacomo Puccini, encore une fois par Lili (t'es accro ma belle !)

Donc, je charge la mule (au kawa, la bibine, ça me fait causer allemand, pas italien et même si le premier auteur est d'origine teutone, son librettiste préféré s'appelait Da Ponte, plus Spaghettinien, tu meurs !) et je m'y colle dès que j'ai fichu la paluche sur ce rondudju de screugneugneu de lutrin pour ficher mon livret dessus, écrire en tenant les pages pour éviter qu'elles ne tournent toutes seules, pressées d'en finir, ça escagasse un peu (vous avez vu, j'ai un lutrin, comme les monastérieuses... enfin un truc en pur plastoc-ferraillé,  façon "Vitrine magico-3-Redoutes", du plus pur style "Rien à f... de faire zouli, du moment que ça soit utile" mais c'est la même fonction non ?)

Bonne journée et à plus pour la suite des aventures de Figaro. Ben vi, étant donné que c'est de Beaumarchais à l'origine, on a eu droit à rebours à l'adaptation des deux pièces,  un Barbier de Séville rossinien "après" ses Noces mozartiennes, on franchit allègrement et dans les deux sens l'espace temps en musique, le héros de H.G. Wells n'a qu'à bien se tenir ! Un certain Richie Wagner avait fait de même si vous vous souvenez avec une certaine... Tétralogie...

Arrosoir* et je file chez vous

La dragonne

*Abat-jour et arrosoir, formule familiale pour bonjour et au-revoir évidemment, ainsi que myrtille pour merci, si vous vous souvenez, je dis ça pour ceux du fond qui auraient loupé quelques... cours.

Publié dans Post-its sur le frigo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alain-anjalika 09/09/2007 21:44

Pas de saucisses Dragonne chat le va même si je connais les 2 premiers et le 4ème (de couverture!!) Mais je viendrai quand le gagne-croquignolettes me laissera le loisir, c'est à dire pas souvent!!En attendant bises et bonne semaine

10/09/2007 11:02

Prends ton temps, c'est pas loué de toute façon ! Bises

:0009::0022::0014::0038::0091::0110: 09/09/2007 08:00

hello j'ai pensé à toi ce matin......voilà ce que j'ai trouvé ....je viens par ici

10/09/2007 10:58

Mimi le p'tit dragon à la rose... Merci ! Bises Simone

@lain 06/09/2007 08:38

Tu as raison tous les châteaux se ressemble un peu mais il y a toujours un détail qui différencie un bâtiment d'un autre, c'est ce qui est intéressant.Alors tu vas aller faire un tour à Blandy Dragonne ?Gros bisous et bonne journée@lain

06/09/2007 11:11

Mais j'aime bien les châteaux... ne pas se gourrer hé, hé... Bises @lain et j'y compte aller dès que faire se peut très cher (là, c'est pour montrer que je peux causer avec la goule pleine de poudre de riz tombée de ma perruque hé, hé)

Francky 05/09/2007 20:56

Hello Dragonnilla ! Ha ben cette fois-ci ce n'était pas la peine de préciser pour abat-jour, ça coule de source ;o))Franchement, si tu avais voulu parler uniquement de l'opéra, c'est un site qu'il t'aurait fallu et tu aurais été obligée d'être sérieuse... Ha nooooon, tu n'es pas comme ça !Halala il fallait que tu t'en prennes aussi aux pingouines, les pauvrettes qui n'ont déjà que leurs fantasmes ;o))))Bon, c'est bien tu n'as pas oublié Didon mais t'inquiète on a tout le temps, d'ailleurs nous avons même pas encore répondu à ton mail mais on te remercie pour les nouvelles ;)Gros bisous et bonne soirée ^_^ @+ ♥

06/09/2007 11:00

Pas de problème non plus quant à la réponse pour les nouvelles, il n'y a pasle feu aux flaques... J'avais noté vos demandes d'opéra, donc, j'ai un peu "triché" mémoriellement parlant hé, hé. Tu as raison, si je faisais un site, quelle plaie ! J'en frémis d'horreur... Bises mes garçons et bonne journée.

plumette 05/09/2007 18:39

Je te le dis tout net, si tu n'existait pas il faudraitt'inventer, mais en vrai clone de dragounette super géniale au langage si édulcoré qu'e la création d'un dictionnaire s'impose, tu ferais un vrai tabac.Gros bisous ma tite cracheuse de feu.

06/09/2007 10:58

Arrête, je vais virer à la tomate mûre à point à force de rougir hé, hé; Bises et merci du compliment Plumette.