L'armoire parlante!

Publié le par Sieglind

Bonjour!

Avant de reprendre ce qui fait quand même le titre du blog, l’opéra, je finis la semaine sinon, en beauté, du moins par un truc qui a l’air de bien vous faire rigoler, les malheurs de la famille dragon.

Pour vous dire qu’il en faut peu, pour remonter un souvenir à la surface, c’est le chaton de ma fistonne qui m’en a donné l’idée (paradoxale, étant donné qu’on y cause même pas de mistigri dans celui-là !). Ce petit fouineur s’était faufilé dans notre chambre et je l’ai trouvé en train d’essayer de s’extirper de l’espace entre deux armoires, occupé par un rameur - pas le type à la pagaie, le truc de torture qu’on s’achète sur un coup de tête, pensant récupérer une musculature digne de ce nom quand on s’appelle Sieglind  la dragonne. Là aussi, achat compulsif, étant donné qu’au bout d’un mois d’essais désespérés, j’étais toujours aussi musclée qu’un cintre, .par contre, qu’est-ce que j’en avais fait comme chemin ! Et là, je plaisante pas : je commençais à ramer au milieu de la mezzanine, et je me retrouvais, avec un grand « chtonk ! » contre la bibliothèque (le rameur était sur une carpette sans patins anti-glisse donc, tout le barda se retrouvait en mouvement dès que je jouais les shadocks , j’allais tout de même pas poser ce truc en métal à même le parquet non ?)
Donc, pour en revenir à notre réminiscence, j’ai vu s’imprimer « Armoire » en néon disco, à l’intérieur de ma caboche et une formule algébrique purement dragonienne : armoire + porte + nuit =  Alsace ! Vous trifouillez pas les neurones comme ça, l’explication arrive :

Là, c’est frangin Leprechaun qui m’a raconté ça, j’étais en Charente Maritime à cette époque, en train de finir mon école de secrétariat.

Pour vous situer l’engeance dragonienne, vous êtes tous au courant que j’ai un réveil des plus insolites mais il fallait bien tenir ça de quelqu’un et, sur les deux parents, il a fallu que ça soit de ma mère que j’hérite (et pas que moi d’ailleurs). En gros, elle se levait alors qu’elle dormait encore à moitié.

Donc, une nuit, mon frangin, qui dormait dans la chambre à côté de celle de mes parents, entend mon père partir d’un fou rire incontrôlable et plus que tonitruant. Au début, il ne bouge pas, pensant qu’ils sont peut-être en train de se raconter les dernières blagues entendues… ou pire ! Et puis, quand même, ça l’intrigue. Bin oui, y en a peut-être qui s’expriment au moment crucial par un fou-rire, mais quand ça s’éternise, où c’est que la personne tourne en boucle, et c’est dangereux pour le cœur, ou c’est que ce n’est pas ce qu’on pense et ça intrigue d’autant plus !
Il toque discrètement à la lourde, sauf qu’avec les jappements de mon paternel, c’est en pure perte. Il frappe plus fort, attendant une accalmie propice et se voit invité à entrer mais en faisant gaffe.
Là, stupeur : il ne trouve que mon père assis (plutôt roulé en boule en se tenant les côtes) dans le lit, la loupiote de chevet allumée et la place qu’occupe ma mère désertée. Il suit du regard le geste du bras de dragon senior, incapable de sortir deux mots sans s’étouffer de rire. Le geste tremblotant indique la garde-robe sans pied qui occupe un des murs et d’où s’échappent des bruits bizarres, des grognements des coups et des « P… de b… de m… où qu’il est? » (les « doux » accents de la génitrice étaient reconnaissables, même étouffés par les portes fermées de l’armoire)
Mon frangin, n’écoutant que son courage, et surtout bien obligé de se bouger, parce que mon père est inapte à esquisser quelque geste que ce soit en direction du meuble parlant, saisit la poignée de la porte de l’armoire, ouvre en grand… et éclate de rire à son tour,  avec les mêmes symptômes débilitants côté motricité :

Une créature hirsute (j’ai hérité, là aussi de sa tignasse indomptable), les yeux lui sortant presque de la tête, le teint tellement fleuri qu’il en frise presque le plus bel « aubergine » (pire que rouge ça non ? C’est juste avant l’asphyxie, en principe, mais là, c’était la colère) et qui lui vocifère au visage : « Où est-ce que vous avez bien fichu ce satané interrupteur ? »

Elle s’était simplement levée encore en deux eaux, et avait ouvert la porte de l’armoire, y était entrée, avait calmement refermé celle-ci pour… aller aux sanitaires ! Tu m’étonnes qu’elle ne  trouvait pas l’interrupteur du couloir ! Et ça ne  l’intriguait même pas les fringues qui encombraient celui-ci (même dans le noir complet, je me serais quand même posée quelques questions) Le pire, c’est, qu’en plus des fringues pendouillant, elle ne s’était même pas inquiété du fait que l’accès au premier ait sacrément rétrécit côté espace, ce qui l’obnubilait, c’était trouver l’interrupteur !

Et quand les deux hommes de la famille ont essayé de la calmer, la seule phrase qu’elle ait réussi à dire tellement elle était furieuse (et la honte qu’elle s’était prise en plus) c’est :
« Me touchez pas ! J’suis électrique ! »

Une phrase qui est restée et qu’on emploie depuis pour dire qu’on est un tantinet sur les nerfs.


Voilà à quoi Chiba (le minet de fistonne) m’a fait penser en jouant à cache-cache dans ma chambre ce matin. J’aurai d’autres trucs à raconter sur notre célèbre sommeil perturbé un autre jour, mais pour cette fois, cela devrait suffire et vous avez d’autres occupations que de squatter ici, n’est-ce pas ? Bonne journée donc et à plus tard.

La dragonne

Publié dans Mes gaffes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christine 05/01/2006 17:42

De fil en aiguille ... je vais chez Stella .... j'y retourne parce qu'elle n'avait pas fini son article ... je chope ton lien et je viens de passer un moment délicieux, les larmes aux yeux ... j'ai tout imaginé ... le rameur, la tête du papa, celle du frère et ta maman ... tu as titillé mes neurones ... si tu savais comme c'est bon !Merci infiniment gentille dragonne ! Gros bisous !

Sieglind 05/01/2006 18:52

Ravie Christine de te donner le sourire et la pêche, c'est tout ce que je demande!Gros bisous et bonne soirée

clicclac 06/12/2005 01:23

J'en ai mal au ventre de rire...heureusement que l'humour est héréditaire...il faudrait faire un film de vos mésaventures..avis aux producteurs....
Bonne nuit

Sieglind 06/12/2005 10:29

"Les écailleux font du ski",  "les fumeux à St Trop"... pourquoi pas hé, hé! Bises clicclac

lionel 05/12/2005 17:36

:0059: coment va notre dragonne nationnale? As-tu des nouvelles de PP?
Amitié
Lionel

Sieglind 05/12/2005 20:39

PP est énormément occupée en ce moment c'est pour ça, qu'elle se fait un peu rare. (Elle n'est pas comme moi, elle bosse et comme une bagnarde en ce moment!)
Bonne soirée Lionel et à plus

Lyssy 04/12/2005 15:31

Excellent!!! Ce sont toujours de bons moments les réveils difficile, ça me fait penser à mon frérot et à ses nombreuses péripéties quand il était somnobule!! Il m'en a fait de toutes les couleurs!!!

Sieglind 04/12/2005 22:10

Les frérots nous en font toujours de toutes les couleurs n'est-ce pas Lyssy? hé, hé! Bises et bonne soirée.

KANT 04/12/2005 10:59

Chère Dragonne,
Quand tu veux pour un article sur le somnambulisme familial, vu du dedans, avec ton style inénarable. Ca va faire fureur....
bises

Sieglind 04/12/2005 12:02


Commentaire n° 11 posté par: Moyra(site web) le 03/12/2005 - 21:45:03
Quelque part moyra, on s'ennuyait pas mais des fois, on aurait peut être aimé que ça soit plus..."calme" hé, hé! Bises et bonne journée



Commentaire n° 12 posté par: Briesing(site web) le 03/12/2005 - 23:21:39
Hauts en couleurs... c'est le moins qu'on puisse dire! Bises Briesing et bon dimanche



Commentaire n° 13 posté par: Eric(site web) le 04/12/2005 - 00:08:26
Pas besoin de centrale, tu nous branche une brise dans les trous de nez et on t'allume un 60 watts comme qui rigole hé, hé! Bises Eric



Commentaire n° 14 posté par: legnoch :0125:(site web) le 04/12/2005 - 00:17:10
On reste dans le domaine de l'électricité Legnoch hé, hé! Bises et bonne journée



Commentaire n° 15 posté par: KANT(site web) le 04/12/2005 - 00:37:26
Chiche! Décidemment, j'vais être surbookée, entre toi et Honorius hé, hé! Bises kant



Commentaire n° 16 posté par: lali(site web) le 04/12/2005 - 00:53:59
Je parie que t'y arrives dans les mêmes conditions (choisis une carpette bien glissante et tu verras lol) Bises lali



Commentaire n° 17 posté par: Mr Smile(site web) le 04/12/2005 - 02:49:44
Faut déjà le faire! Le côté bataille de Waterloo au matin, ça doit quand même donner! Bises Mr Smile


Commentaire n° 18 posté par: Chloé(site web) le 04/12/2005 - 10:24:43
Merci Clochette et volette bien. Bonne journée



Commentaire n° 19 posté par: KANT(site web) le 04/12/2005 - 10:59:45
D'accord! Je cogiterai ça... promis! Bises et bonne journée Kant