Encore un petit devoir, pfff ! Celui-là, ça m'a coûtée !

Publié le

Bonjour,

Aujourd'hui, j'hésitais entre la suite de l'opéra les Noces de Figaro où un p'tit post-it de rien du tout (version dragonne, donc multiplier les mots par au moins douze... dans le meilleur des cas) vu que j'ai tout de même la tête un peu ailleurs et vous allez mieux piger. On va opter pour le post-it, j'ai une émission trop parasitéé, trop de "neige", comme disait mon pépé : "c'est Melle !"*

Tout d'abord, je vais fricoter avec un certain Don Giovanni ce vendredi soir au Capitole et ça occulte  un peu les autres opéras de ce cher Wolfi du coup. On y va "en force", fistonne, le pote squatteur de cafetière et sa mère et une blogueuse sympa rencontrée par hasard (merci Sugi, mine de rien).
Donc on ne déroule pas le plan napoléonien de bataille, (c'est pas la Berezina de se farcir Toulouse by night à ce point là, surtout que je ne suis pas co-pilote évidemment, enfin j'suis bizarrement dispensée du rôle... aurait-on peu confiance en mon don inné de localisation spatiale qui me fait me paumer dans un couloir ?), mais il faut tout de même jouer les horlogers suisses et mettre quelques pendules à l'heure, histoire qu'on ne se loupe pas pour entrer dans le Saint des Saints en grande pompe (36 fillette pour bibi, mais j'vais prendre des semelles disco pour compenser en hauteur), je me vois mal hululer des "youhouuuu" entre les blancs de chaque air des chanteurs, histoire de localiser le reste de la troupe... ça ferait légèrement désordre**. Donc, on a déjà fiché en place le lieu (si je dis le Mont Blanc, ça va faire short pour arriver à l'heure pour le lever de rideau), l'heure (une demi-heure avant, ça devrait être suffisant, repas au lance-pierre compris), les tenues*** (pas en bleu de travail bien sur, mais pas en pingouin non plus hein !). J'ai filé aux intéressés le synopsis (le livret... pas la peine, ils n'auraient pas eu le temps de le mémoriser comme bibi, mais elle a eu des années d'entraînement ça fait la différence !) histoire qu'ils ne soient pas trop paumés dans l'intrigue et de me baver dans l'oreille toutes les cinq minutes "kessskyfont..kesskydisent" ça me perturbe...  (euphémisme évidemment) je l'avais déjà signalé.

Donc, tout est en place de ce côté. Ceux que ça intéresse, si vous voulez voir la dragonne (et l'opéra tout de même hein ?!), ça sera à vingt heures vendredi, j'aurai un jambon à la main, n'oubliez pas l'arrosoir pour pas qu'on se loupe !****

8-nov-2.jpg

Je pensais être libérée de toute pensée "projetatoire" pour la semaine, donc me lancer dans la suite des aventure figaro-suzannariennes, mais j'ai vu hier chez Plumette qu'elle m'avait citée comme nominée à une sorte de remise de prix des cinq blogs qu'on apprécie (vous trouverez chez elle le lien vers le site Ilker, si vous voulez connaître l'origine du prix).

Encore flattée et rougissante comme une rosière la dragonne (euh... rougissante comme une rosière... figure de style évidemment, le rose et le vert... ça fait dégueu la couleur du mélange sur un lézard hypertrophié) merci ma Plumette, c'est trop d'honneur ! Cette brassée de roses aurait pu me contenter, mais tout a un prix (et pas des moindres) c'est refiler le bouquet à cinq autres blogueurs favoris (tiens, ça me rappelle l'arrivée du Tour de France...) et qui qui se retrouve le pif dans la m...ouise, Mmmm ?...

Je n'ai pas de nom pour qualifier le sadisme des potes (je vous aime bien, mais là... c'est sadique, je regrette !), le marquis à côté c'est lui qui portait la galette et le p'tit pot de beurre à sa mémé ! Comment voulez-vous qu'on  choisisse cinq noms, la tête froide et sans se bouffer les premières phalanges devant le choix "dragonien" qui s'impose à nous (troisième personne, le roi dit "nous voulons" je m'emblasonne aujourd'hui), pauvres ch'tite créature pétrie de douceur et de sensibilité hautement féminine (j'en vois qui tiquent sur la douceur et le féminin de ma personne, mais si si;.. j'suis pétrie de ça... mais pas passée au four pour durcir le pot par contre, ça vient peut-être de là)

Laisser pour compte le reste des potes, ça me fait penser un peu à ceux qui sautent du rafiot en criant "les femmes et les mioches d'abord" pour disparaitre en dos crawlé loin du naufrage avant qu'on ne réalise qu'ils n'étaient ni nanas ni gamins. Un p'tit côté aussi pile ou face, pile : "J'suis moins blonde en te lisant !" ou face :  "t'as jamais pensé à la reconversion... il y a des "débouchées" dans le pq !" que faire... que dire... qui choisir... qui passer à la trappe... en v'là un choix cornélio-shakespearien ! Et c'est sur mes épaules de cintre que retombe ce fardeau pfff !

Donc, je vous préviens, j'en mets cinq sur le podium, mais virtuellement, vous en imaginez quarante-douze à côté... parce qu'en plus, ça a dû vous arriver, mais vos blogs préférés, vous les avez trouvé chez un autre pote en vous baladant, donc, le "découvreur" devient "l'inventeur" (comme les inventeurs de trésors) de cet engouement, s'il n'avait pas été là... point de nominé hein ?

Allez... ce n'est qu'un mauvais moment à passer on respire... :

Zordar, parce que j'ai trouvé quelqu'un qui manie l'humour d'une manière que j'apprécie (et l'humour chez moi, c'est vital vous le savez !) et qui parle de mon monde, celui de l'héroïc-fantasy (c'est la dragonne qui parle évidemment)

Atalmont,  parce qu'il a une version plus... sérieuse du Louvre que bibi lors de sa visite et qu'on y apprend pleins de choses (bon pour les neurones ça !)

Ovoïda, parce que, elle, je suis toujours sur le valseur devant son don d'écriture (et ses photos, je ne vous dis même pas !) 

BMC et sa muse, parce que je suis une buse en peinture et qui je me sens moins c...ruche depuis que j'y vais traîner mes guêtres

Et là, désolée, pas pu faire le choix, je les mets en doublé :
Mes garçons et leur manière de nous compter l'Antiquité, ça sort de l'ordinaire je trouve

Adü... parce qu'il est prince et dragon (hé, hé, entre potes et histoires à refaire le monde ...)

Donc, voilà, le couperet est tombé... Mais je n'oublie ni les Moyra, ni les Lili, ni les fourmis (coucou Sugi).. ni les Ambre ni les @lain et Alain, ni les Baggins, Beowulf, Mirzhin, Naemia (tu te fais rare ma puce !)  etc... la liste s'allonge, s'allonge... ils se reconnaîtront tous et si ça continue,  je vais nominer tous mes liens, mais le choix était ardu, je vous avais prévenus !

Allez, je passe le bouquet (un peu malmené depuis ma brainstorm, désolée, vous aimez les tiges sans rien au bout ?) à ceux que j'ai mis sur le podium, à vous de vous dém..brouiller avec le bébé et sa couche à changer... m'en lave les mains à la Pilate... un peu aux autres de souffrir non ?

Bonne journée donc et à la semaine prochaine pour la suite de Figaro, mais là, je vais penser, dormir et manger Leporello (désolée, je ne me vois pas en Elvire ou Anna... pas même Zerlina... les robes à panier pour mes enjambées de coureur de fond ça le fait vraiment pas) Portez vous bien !

La dragonne


* On a mis du temps à piger avec un de mes frangins que ça n'avait rien avoir avec un terme technique concernant  problème de réception du téléviseur, noir et blanc à l'époque, qui nous affichait des images stroboscopiques piquetées de blanc, façon lanterne magique du siècle des Lumières et ça quand ce que bon lui semblait (et il lui semblait "bon" souvent c'te bourrique !). On ne pensait pas encore tube cathodique et circuits... nous c'était les images, point barre, et d'images "peau de bal et balai de crin", "nib", "kekouik", "niet", "nada" "gar nichts" enfin rien quoi. Donc, pensant notre pépére à l'avant-garde du progrès pour tout, on imaginait qu'il parlait du nom d'un truc interne vachement complexe et tout le toutim... Meuh non ! En fait, Melle, c'est le nom du bled où le relai télé était installé (Poitou-Charente), donc si c'était "Melle" ça voulait dire que le relai avait ses vapeurs et que c'était tous les téléviseurs de la zone qui tombaient dans les pommes.(l'aura de Géo Trouvetou de pépère s'en est trouvé bien pâlie !)

** Et ça me risquerait un pied où je pense qui m'enverrai sans presque d'élan direction la place du Capitole où il ne me resterait plus qu'à me chanter l'opéra toute seule comme une pauvre réprouvée interdite de séjour dans le théâtre, avec la mine de Cosette ayant paumé son seau au fond du puit. Encore je vous épargne l'atroce image d'une camionnette blanche à la rouge croix, des MIW (men in white) avec une jolie veste dont les manches se nouent dans l'dos à m'offrir.... et du clystère hypertrophié brandi par un des tortionnaires... Je sais clystère c'est pour d'autres boyaux que ceux de la tête, mais la seringue est plus grosse, plus impressionnante l'image.

***ben vi, la copine me demandait, fistonne aussi d'ailleurs, comment il fallait se saper. J'ai failli lancer "à poil et les mains dans les poches" mais vu le début de saison frisquette, j'avais peur d'une épidémie de broncho-sténo-dactylo-pneumonie (et de la tronche des gens chargés de nous placer surtout... m'est avis qu'ils auraient émis une certaine réticence à nous faire entrer...Par contre, j'ai signalé que s'ils attendaient tous à ce que je me déguise en poupée-lampe (avec le cordon de la poire interrupteur dépassant du jupon, classe !), crinoline, perruque poudrée;.. enfin la grosse artillerie des habituelles meneuses de revue des foyers théâtrales et lyriques, celles qui s'entraînent à bien le descendre, truc en plumes ou en bout de plexi compris (il y en a encore, je confirme !) pouvaient toujours commencer à faire de la mousse, j'aurai un peu de retard pour le défilé ! Je vais faire un effort (éviter les Converse par exemple, ça serait pas mal) mais à part me ficher des bouts de plastoc dans les mirettes, histoire de ne pas paumer mes bésicles comme la dernière fois dans les allées, n'attendez ni la choucroute garnie capilliculturesque, ni le trompe-couillon étalé à la truelle ! On est là pour voir et entendre et non être vus et entendus et  en plus on est dans le noir alors à part s'habiller en Luxiole (les p'tits jouets phosphorescents à une époque) pour qu'on nous remarque (ou qu'on  nous prenne pour une veilleuse de chambre de môme) notre délire vestimentaire a plutôt intérêt à s'exprimer en pleine journée vous ne croyez pas ?  

8-novL.jpg

**** Référence à la rencontre des Bidochons pour ceux qui connaissent

Publié dans Mes devoirs

Commenter cet article

Véro 24/11/2007 15:15

Merci pour ce petit classement, je ne connaissais pas le blog sur le Louvre et je l'ai découvert avec plaisir. Je file lire la suite, et les commentaires sur la soirée à l'Opéra. Véro

26/11/2007 07:43

Comme quoi, même si j'ai sué sang et eau pour choisir, ça peut aider pour la découverte de nouveaux blogs...Bises Véro

Francky 24/11/2007 00:45

Hello Dragonnilla ! Tu m'étonnes, déjà Toulouse le jour je me rappelle alors je n'ose pas imaginer la nuit ;)Jolie liste mais qui sont tes garçons, le lien ne fonctionne pas... Mouahahahaha !Je suis heureux mais surtout d'être au côté de notre cher Dûdû, je ne pense pas avoir jamais été aussi près de lui ;o))))C'est vrai que c'est sadique comme jeux, maintenant je suis curieux de savoir les blogs que Plumette a choisi ?! LOLGros bisous et bon week-end ^_^ @+

26/11/2007 07:39

Festif, je peux te dire (un bon lieu pour tester sa résistance nerveuse ça !) Le lien ne fonctionne pas ? Tu m'inquiètes... je réponds et y vais de ce pas. Toujours partant pour te rapprocher des potes hein mon FranckyBises mes garçons et tiennez bon quant à votre défi à la nicotine hein ?!

Cat 19/11/2007 13:02

un énorme bisous Dragonne :D:0010:

21/11/2007 08:54

Bises Cat et bonne journée

Milady 19/11/2007 09:55

Coucou Mâme la Dragonne,Le rouge de la honte me monte au front quand je pense à toutes ces semaines passées loin du Jazz Coin et de ses visiteurs réguliers...Sans garantie de recommencer à écrire dans les jours qui viennent, il était quand-même temps que je fasse une petite tournée de "coucous" histoire de dire que je suis toujours en vie (mais dans quel état) et que je ne vous oublie pas malgré les zapparences... ahem...Alors des bises et des bises et à bientôt !

21/11/2007 08:56

Tu me fiches les jeux de thons à parler de ta santé... du coup, va falloir que je vienne prendre ta température ma belle. Et qu'est-ce que je devrais dire moi qui vient tout les trente six du mois te faire coucou hein ?! Bises Milady... et dès que j'ai un moment, je file te voir !

amaryllis 16/11/2007 09:37

Merci Dragonne pour la découverte de tes blogs choisis. J'espère que tu as passé une excelent soirée au Capitole et Don Giovanni est un si bel ouvrage... De gros bisous musicaux

16/11/2007 19:49

De rien Amaryllis et la soirée était très sympa en effet.. Bises et bon début de weekend