Devine qui vient délirer ce soir?

Publié le par Sieglind

Bonsoir la compagnie!

Et bonne année à tous, surtout à ceux que je n'ai pas eu le temps de voire aujourd'hui!
Ouf! j'pose mes sabots! Bin oui, j'ai mis du temps, mais qu'est-ce que vous voulez, quand on est une buse en informatique, on fabrique des bébés, qui, en grandissant, sont capables avec un brin de charité, purement filiale, (et une bonne dose de patience presque séraphique) de dépanner une pauvre mère hullulant à la mort devant son Bourriquet chargé comme un baudet (normal... quelque part non?)

Enfin tout (euh presque tout, en fait) est rentré dans l'ordre. Quelques petits trucs à réinstaller... genre... word, sinon mon sabir va s'agrémenter, en plus, d'une bonne dose de fautes d'orthographe et là, c'est l'attaque cérébrale qui vous guette! Comme il n'est pas question que je finisse en tôle, en tant que serial-killeuse neuronale, faut remédier vite fait au problème, vous n'êtes pas de mon avis?

M'enfin, vous me connaissez, ça ne va certainement pas m'empêcher de l'ouvrir (quitte à inventer un peu plus de mots, comme ça, jocker côté Petit Robert).

Pas la peine de vous demander comment vous avez passé les fêtes (j'ai rien fichu clavistiquement parlant, mais j'me suis quand même pas mal balladée aujourd'hui, pfff! je n'ai d'ailleurs pas repris ma respiration initiale, pour vous dire la course!).

Pour ma part, enfin notre part (je n'en suis pas au point de m'auto-congratuler pour le magnifique cadeau que je me suis offert et auquel je ne m'attendais pas, mais alors pas du tout et ne me suis pas faite la bise - j'ai essayé, c'est dur et ça fait ressembler à un singe hurleur -  sous une branche de gui que je me tenais au-dessus de la tête), pour notre part donc, ces festivités pré et post-annuelles furent des plus...dragoniennes (s'cusez,  aucun 'autre mot ne me vient à l'esprit!).
Je crois d'ailleurs que quelqu'un que vous connaissez vous en parlera un de ces quatre (j'en suis même sure parce que, de toute façon PP, ne compte-pas sur moi pour que je narre la chose, j'te file le bébé! T'as intérêt, sinon... on rekidnappe ta valoche!)

Un autre truc, assez embettant, et là aussi, fiston a soupiré en m'entendant goualler son nom, telle une corne de brûme par mauvais temps, c'est que je vais être en rade de p'tites nimages... Dur hein? Mais "casse-la-Etienne" on a la soluce (enfin IL) : trouver un ébergeur pour tout le fourbi que je peux mettre pour agrémenter les articles (et vous reposer les mirettes).

Donc, d'ici là, faudra faire sans.... sniff! pas de bon point.... mais c'est quand même moins.... pire que d'écrire sans clavier! Au menu et je ne sais pas pour combien de temps (pas jusqu'aux calendes grecques tout de même) vous aurez, des mots, des mots et en pousse-café.... des mots! Comme ça risque d'être assez "riche" comme nourriture, je vous conseille un petit jeûn littéraire ou une cure de BD, section "grande maternelle" pour éviter l'indigestion!.

Je poste ça ce soir et demain je verrais à vous mijoter un petit truc qui m'a pas mal plu chez Moyra.

Dans l'attente d'un règlement rapide de mon dossier, veuillez agréer, Mesdames et Messieurs.... qu'est-ce que je raconte moi! Faut dire qu'en l'état actuel de Bourriquet, je pose mon postérieur devant une machine à écrire un peu bizarre, plutôt que devant un ordinateur (ça pousse au courrier-type ça hein?)

A plus tard la compagnie et bonne soirée (pour les courageux qui liront ça avant de se coucher) Je file essayer de récupérer un peu de neurones (les festivités ça "disperse" beaucoup je trouve... surtout de ce côté) d'ailleurs j'ai cru en entendre tomber sous mon oreiller ce matin, j'arrive pas à reficher la main dessus, ils ont dû rouler dans un coin ou sont prisonniers de la "chose-de-dessous-le-lit" (je regrette mais tout le monde a eu ce genre de bestiole,  gamin!) celle que nous nommons ici "la créature" (c'est pas Mozart) et à qui on file des bananes.
J'sais pas.... je vous sens perplexes (c'est un euphémisme hein?), laissez, c'est un délire sur un feuilleton anglais "Black Book" et faut connaître, mais j'avais envie de dire ça... c'est mon droit hein, j'suis chez moi, je dis ce que je veux d'abord même des con...fidences aussi intimes que ça!

Allez je vous lâche la jambe! A demain! Filez garnements! Pfffuit!

La dragonne

Publié dans Post-its sur le frigo

Commenter cet article

Plumette 05/01/2006 19:49

De gros bisous en passant pour te remercier de ton réconfort.
Je n'en fais pas plus pour le moment, le temps de rebondir vers de nouvelles créations après quelques moments de découragement et de petits soucis.
Je reviens bientôt.
Bien à toi.
 

Sieglind 05/01/2006 21:10

Une pause, on en a besoin parfois. Si tu en ressents le besoin c'est que c'est utile non? Alors à bientôt et pense à toi hein, avant le blog. Bises Plumette.

souviens toi 05/01/2006 16:42

Je n'ai pu m'empêcher de franchir le tunnel du virtuel pour venir te voir et me laisser saoûler  par ces mots sublimes,drôles et délirants.Derrière le poète que je suis  il y a un être qui adore l'humour,qui aime cette folie douce,trés guerrier dans mes combats contre toute forme d'inégalité ou d'injustice..c'est mon boulot..sourire....J'adore Sean Connery et Christopher Lee,ce dernier qu'on a vu dans des films merveilleux ....Nostalgie dirons certains?..oui c'est certain,mais cela  permet  de garder ces souvenirs si appréciables ....que seuls notre jardin secret  connait.La vie doit être goûtée,dévorée avec désir et envie car notre passage  est trés court à l'échelle du temps pauvres mortels que nous sommes....I l me plairait d'être au sommet de l'Everest ,de contempler le monde  et Dame Nature avec une bonne bouteille de champagne afin que les bulles  n'enivrent que mes pensées.....et ma folie...

Sieglind 05/01/2006 17:38

Un doux délire vaut mieux qu'un triste constat n'est-ce pas? Le constat de notre peu de rôle dans cette grande machinerie qu'est l'Univers. Même pas l'idée de laisser sa trace, simplement le fait d'éclater de "vivre" autant que de "rire" c'est tout. Merci d'apprédier ces idoles (j'ai même une photo de groupe avec tous les grands "méchants" de la Hammer: Lee, Cushing, Caradine, Price et cette photo, il ne vaut mieux pas y ficher ses pattes, si on tient à l'intégrité de ses phalanges hé, hé!L'Everest avec un violonceliste connu et une partita de Jean-Sébastien (le champagne, je te le laisserai volontier n'appréciant que le petit plop des bulles ponctuant, en métronome volatile, les douces mesures)Bises souviens-toi

Erick 04/01/2006 22:41

Après bien des problèmes, ça commence à s’arranger mais tu es la seule à qui je ne peux répondre à ton commentaire ! Merci pour tes voeux. Je te présente tous les miens de bonheur, santé surtout, réalisation de tes plus chers désirs pour toi et ceux qui t’entourent. Que toujours tes écrits puissent refléter l’humour et ta joie de vivre.
 

Quelle verve, quelle inspiration ! C’est un plaisir que de te lire, et tu devrais être remboursée par la sécurité sociale en tant que déstressant efficace à 100% . Avec ma sympathie. Erick ,...

Sieglind 05/01/2006 00:00

Gros baiser Erick et merci encore. Plein de choses merveilleuses pour toi et tous tes désirs contentés me suffiront amplement.

Briesing 04/01/2006 21:45

Moi aussi j'hégerbe presque tout chez imageshack. Je crois que c'est devenu une annexe d'OB depuis qu'ils ont pénalisé les blogs trop lourds...C'est bien sympa de retrouver ta verve !Bises

Sieglind 04/01/2006 23:59

Merci Briesing et ravie également de revenir (même si ça fait un bon break de s'arrêter) Bises

clicclac 04/01/2006 21:32

Alors là, Eric il fait dans le grandiose...Attention de ne pas provoquer un tsunami chez Imageshark....
 T'aurais pas un digestif pour moi...ça gargouille dans  ma tête
N.B. le texte concernant le cheval Bayard n'est pas de moi...je l'ai repris sur le site de la région wallonne..
Bises

Sieglind 04/01/2006 23:58

Il n'empêche, qu'on en apprend sacrément, c'est ce qui compte non? T'as raison pour Eric, il a été grand... je me demande même... ça me trotte sacrément de l'inviter dans ma rubrique "A bâtons rompus"! Faut que je le teste sur le coup.Bises clicclac.