Un devoir pris chez Moyra

Publié le par Sieglind

Bonjour à tous!

Hier, je vous ai dit qu'avant de reprendre mes narrations plus coutûmières, style opéra ou gaffes, je ferais un petit truc qui m'avait bien plû chez Une enfant de la terre, alias Moyra, quand j'ai lu ça. Chose promise...

Un conseil: partagez l'article en deux et lisez la suite plus tard ou demain, c'est redevenu normal chez la dragonne (c'est à dire long comme un jour sans pain, les articles! hé, hé!)
.

Aucune crainte c'est pas demain la veille que je vais penser à me mettre en apnée définitive mais j'ai trouvé ça assez intéressant, parce que c'est une question que je ne me suis jamais "vraiment" posée:


Les 7 choses que je voudrais faire avant de quitter la terre pour la scarlabie éternelle:
1. Passer le nouvel an au Pôle Nord pour voire mon verre de champagne (intact étant donné que je ne bois pas, mais ça fait classe tout de même) geler à la vitesse grand V.J'ai une copine et son mec qui ont fait ça, et ça a été grand, il paraît. Juste un détail à régler: passer dragon à la graisse de phoque et le coudre carrément dans une polaire doublée "couverture de survie"il est pas trop "chaud" (ha, ha!) pour ce genre de patelin. Pour lui, des vacances c'est une eau bleu de métylène, des flippers couinant et ploufant un peu partout, un sable sans aucune bestiole (style puces de mer vous sautant à la tronche ou crabounets pinçouillant tout ce qui est, dermatologiquement parlant, sensible et dodu à souhait). Mais je l'aurai un jour, je l'aurai!
2. Dire ce que je pense foncièrement d'elles à toutes les personnes con...sternantes que je connais et leur filer un aller-retour  (et même aux autres ramollis du bulbe - suffira juste de me donner des noms - pendant que j'y suis, ça risque de m'occuper un certain temps)
3. Jouer la "campanella" de Paganini d'un seul doigt. Je sais, j'en demande un peu trop là, mais c'est pour mon pauvre crincrin prisonnier de son étui que je fais ce voeu pieux (le pauvre, il ne sait même plus ce que c'est la lumière du jour!) et pour embêter mon prof qui me conseillait l'étude du canevas (elle n'avait pas tort remarquez, d'où le "Static Varius" au fond de sa boîte)
4. Avoir l'intégralité de tous les opéras enregistrés à ce jour (nouveautés et historiques, ça fait du volume, et pas que sonore, je confirme! Et ça fait des picaillons aussi à mettre de côté pour!)
5. Séjourner dans un monastère au sommet de l'Himalaya rien que pour l'ambiance qui doit y règner (durée du séjour, suivant l'humeur, mais je crains qu'elle ne soit relativement courte, étant donné que j'ai toujours des aiguilles au derrière, alors les séances de méditations et de lévitations, je vais p'tet zapper hein?).
6. Visiter tous les lieux et monuments que je n'ai pas encore vus (là aussi, ça va me prendre un certain temps, et je ne vous narre même pas la somme de paires de chaussures de marche - coucou @lain - qu'il me faudra!)
7. Et le dernier (le meilleur évidemment) mourir mais seulement à la condition que les six premiers objectifs soient atteints (ha, ha! J'ai trouvé la formule de l'immortalité!)

7 choses que je fais bien :
1. Blaguasser sur la comète et la flexibilité des queues de vaches (c'est beau une... comète!)
2. Saoûler mon monde (résultat immédiat de la première chose que je fais bien évidemment!) L'avantage, c'est que ça n'a aucune incidence sur le foie ou l'estomac mes saoûleries verbales, ça n'esquinte que la tête et les nerfs. Après on a qu'un désir: faire comme mon cinquième voeux au-dessus (hé hé, je me marre, ça vous oblige à me relire, je jubile!)
3. Gaffer et mésaventurer à tout va, et ce depuis... houuuuuuuuuu (le cri du loup)... toute chitite (j'ai même dû commencer dans le ventre maternel si ça se trouve)
4. Je sais fort bien crâmer un repas et ouvrir une boîte ou un surgelé en un temps record (rapport au fait qu'il faille remplacer la crémation du dit repas) et gaver mon monde quand je reçois (je n'ai aucune notion des quantités, alors y en a toujours pour un régiment en campagne!)
5. Faire l'andouille (aucun rapport avec mes dons culinaires évoqués au-dessus) et ficher la honte ainsi à tous ceux qui sont à moins de deux mètres de moi ("On est pas avec elle, on sait pas qui sait" est souvent la phrase qui revient dans mon entourage à ce moment là)
6. Etre une tripe buse en informatique (ça, j'excelle, et pas celui de Windows, je confirme!) et jouer les Calimero à droite et à gauche pour faire pitié et qu'on me fasse le boulot par pure charité, ça m'épargne ainsi la corvée d'y fourrer mon nez et de me dépatouiller toute seule. Je sais... c'est mesquin, mais ça fonctionne, alors j'vois pas pourquoi je ne continuerais pas!)
7. Etre une grosse feignasse! Mais vraiment énormissime! King Kong à côté c'est un singe capucin côté taille et Gozilla, un lézard des murailles! Si je peux éviter de me fouler, j'évite! Ce qui ne se fait pas aujourd'hui... bin ça se fera plus tard... peut-être... pas certain... mais pas aujourd'hui, en tout cas, ça c'est certain!
7 choses que je ne peux ou ne sais pas faire :
1. Jouer Paganini, même avec les cinq doigt (d'où mon souhait numéro trois plus haut hé, hé!) Quand je prenais mon violon, les gens avaient les larmes aux yeux... tellement ils se retenaient de hurler de rire. Clouzeau  dans la Panthère Rose, à côté de moi, c'est Yehudi Menuhin!
2. Me complaire dans la morosité (ça, je parie que vous l'aviez deviné!) Si ça va pas, ça ira mieux plus tard, et c'est pas parce que j'ai le bourdon que ça va améliorer la situation, alors je me file un coup de pied au valseur (difficile, mais on y arrive) et je me fiche de ma trombine, ça m'énerve et je me renvoie deux ou trois bonnes réflexions bien senties, ça me calme et après ce dialogue enflammé avec moi-même, on fait une trêve (moi et moi) et on passe à la rigolade (là, moi et moi, on est toujours d'accord)
3. Rester indifférente quand quelqu'un est dans la m... ouscaille ou mal dans ses pompes. Je me bouge si c'est faisable, sinon, ça me mine sacrément et la seule chose que je sache faire, c'est essayer de dérider la personne par tous les moyens ("tu vas rigoler, dis ou je continue!" C'est un peu ma devise)
4. Cacher que je me barbe mortellement quand on m'invite et que je commence à compter les fleurs du papier. Quand je m'em...nnuie, ça se voit comme le pif au milieu de la face (genre perdition de neurones instantannée et arrêt sur image), je ne répond plus que par des monosyllabes aux questions et conversations et là, c'est mauvais signe chez moi!)
5. Lécher mon coude, ça m'a toujours perturbée ce truc anatomique (s'pas Legnoch?) Bin oui, vous n'avez pas remarqué, mais c'est de peu qu'on pourrait y arriver. Il y a toujours ces derniers damnés centimètres qui font obstacle, c'est ce qui me mine (gamine, j'ai failli même me déboîter l'épaule en essayant pour vous dire!)
6. Lacer mes chaussures en levant la jambe. J'vous explique : si je lève le membre inférieur à une hauteur logiquement plus pratique pour cette opération, j'ai la hanche qui "verrouille" et je ne peux plus la rabaisser! Rigolez pas ça la fout sacrément mal en société (ça m'est arrivée)et se retrouver en train de jouer les "hérons au long bec emmanché d'un long cou" au milieu d'une soirée, ça fait désordre! On a toujours l'impression que j'ai une envie pressante! Paraîtrait, aux dernières nouvelles, que c'est génétique (merci très chère mère!) et que ça s'appelle la "maladie des Bretons". M'enfin ça me gonfle de déhancher à tout va. La soluce: je ne porte que des bottines qui se zippent, l'hiver ou des pompes où l'on glisse simplement le peton, le reste de l'année.
7. La fermer quand je devrais. C'est super, parce qu'ainsi je peux éviter certaines invitations, style repas d'affaire de mon dragon avec participation du conjoint (il a essayé, mais a renoncé bien vite, on commençait à le regarder bizarrement) J'ai également mis fin ainsi, à une tentative d'endoctrinement par la secte des "Soeurs de la trinité sacrée Avon-Tupperware-Weight-Watcher" (secte terrible entre toutes) en sortant que le "trompe-couillon, les plastocs pour le pique-nique et les sachets style nourriture pour astronautes c'était people et naze comme pas deux (à cet instant, j'ai senti comme un flottement dans l'assistance: la Bête était dans les murs! C'est tout juste si elles n'ont pas sorti les chapelets et la matos d'exorcisme!)

7 choses qui m'attirent chez les gens :
1. Leurs délires et leur humour (plus c'est fou, plus ça me plaît)
2. J'adore les gens curieux de tout, ceux qui continuent d'apprendre tous les jours, les découvreurs, les curieux dans le bon sens du terme.
3. Les gens ouverts d'esprits, ceux qui ont leur idée et n'essaient pas de les entrer à coup de masse dans la caboche des autres, ceux qui peuvent en parler sans que ça ait l'air d'une déclaration pour la troisième guerre mondiale, les tolérants (j'aime pas trop ce mot, réducteur, mais je n'en trouve pas d'autres)
4. Les pudiques. Là, je m'explique : pas ceux qui se déshabillent dans le noir même pour leur conjoint, nan ! Ceux qui ne se complaisent pas à étaler leurs petits bobos (j'ai dit petits, pour les grosses m...isères de la vie, ça c'est autre chose!), la scarlatine du petit dernier, la totale de la belle-doche, le furoncle au valseur du conjoint.. enfin, vous voyez le truc. Ceux qui n'étalent pas leur misère existentielle parce qu'ils ou elles se sont réveillés avec un bouton sur le pif ou une tronche de mort-vivant après une soirée à se bourrer la bobine (là, ils l'ont cherché hein?)
5. Les pince-sans-rire, ceux qui après leur tirade vous laissent avec ce questionnement: "C'est du lard ou du cochon?" Mon dragon et coutûmier du fait là aussi. Il balance l'info... comme s'il sortait la chose la plus sérieuse qui soit. Ma mère adoptive se faisait toujours avoir et me demandait "sotto-voce" si c'était la vérité vraie ou s'il plaisantait. On peut dire que ça destabilise et voire les gens changer de physionomie au moment où ils décrochent, ça vaut le détour.
6. Les regards directs! Ceux qui vous fixent bien dans les mirettes quand ils vous causent, et pas juste un peu à droite ou à gauche de l'oreille (quand c'est pas les panards!) j'en connais, ça m'énerve! On a envie de les secouer en leur disant que si on les dérange, on peut les laisser monologuer tranquillement en se barrant.
7. Ceux qui m'écoutent évidemment, parce que là, ça frise la béatification pour eux, ça tient du prodige, de l'état de grâce précédant la lévitation!

7 choses que je dis souvent :
1. "ça me troue le c.." valseur (je me suis auto-censurée mais c'est le premier mot qui compte évidemment)
2. "Patafiole" (même connotation chez moi que le mot de Cambrone, dans les moments d'énervement intense, ça peut même aller jusqu'à "Putentraille de patafiole")
3. "Tu vois". Alors ça, c'est employé pour tout, en remplacement du point de fin de phrase et suivant le contexte, ça n'a pas la même signification. Parfois, ça équivaut à: "t'as pas écouté un traitre bon sang-d'bois de mot de ce que je viens de dégoiser" ou alors : "toi y en a compris ce que moi venir de t'expliquer?" ou encore: " Y'a urgence pour que tu comprenne très vite que ça urge quelque part" enfin, le choix est très vaste.
4. "Vingt-dieux-la-belle-église" (phrase ô combien familiale, paternelle même) pour remplacer le boudu-con du coin.
5. "Bin" (je l'écris même, je ne m'en cache pas) en remplacement du fameux et ennuyeux "et bien" (je sais je cause mal, mais c'est râpé pour que je change)
6. "Bon" (tous les trois mots des fois, ça remplace aussi le boudu-con local)
7. "Trêve de plaisanterie, passons à la rigolade" pour dire que je vais changer de sujet.(Je change souvent, très souvent, de sujet)

7 béguins pour des célébrités :
1. Gustav Mahler (le musicien dont on entend un de ses morceaux dans "Mort à Venise" j'ai toujours aimé son célèbre portrait avec ce regard perdu derrière ses petites lunettes) Problème, c'est une célébrité, mais défunte.
2. Placido Domingo (le ténor pas seulement pour sa voix, mais dans la Traviata, il est à tomber physiquement.
3. Sean Connery (je regrette et si quelqu'un me dit que je fais dans la gériatrie, je leur répondrais que c'est dans les vieux pots...etcaetera etcaetara...)
4. Alan Rickman, l'ange dans "Dogma", ou le méchant de "Piège de Cristal" si vous préférez (pour la jeune génération, le Rogue de Harry Potter, mais il n'est pas vraiment mis en valeur, physiquement là)
5. Christopher Lee dans sa grande période "Hammer" en Dracula (je me serais faite vampirisée avec plaisir moi, par un tel vampire)
6. John Cuzack (s'cuse PP pour l'orthographe, de toute façon c'est pas vrai, c'est juste pour te chambrer hé, hé!)
7. Mon dragon (je regrette, mais pour moi, il vaut toutes les célébrités réunies, il paraîtrait même, selon certains, qu'il a même des airs de Bruce Willis, mais ce n'est pas pour ça que je l'ai choisi)

7 personnes inconnues (inconnues seulement parce qu'elles ne se sont pas encore manifestées évidemment!) à qui je passe le questionnaire :
. Comme Moyra, je laisse ça à qui se sent assez maso pour rapporter du travail supplémentaire à la maison! Hé, hé! Moi, ça m'a amusée de le faire.

Allez, je vous laisse en vous souhaite une bonne journée. Je file avant de me faire bastonner!

La dragonne

Publié dans Mes devoirs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

caramelle76 05/01/2007 11:21

je viens de lire les réponses de ton questionnaire (d'une seule traite!!!)...et je n'en suis même pas étonnée!!...c'est toujours un plaisir de te lire...lol...je vais de ce pas ton "cadeau-questionnaire"...bisous...

Sieglind 08/01/2007 23:53

Ravie que ça t'ai plue Caramelle et bises pour la nuit (du retard, mais j'ai paumé mon adresse d'envoi de commentaires, ça continue les galères pfff!)

L'Écrivaine 11/01/2006 07:19

AAAAHHHHHHHHHHHHHH!!! dans les personnalités j'ai oublié Alan Rickman (oh malheur de malheur.... arti t'es vraiment une gourde plus que vide!!!! lol)en effet c'est parfait... je m'en veux encore d'avoir oublié mon acteur préféré! (grrr méchante arti!)allez bizz jumelle je vais séjourné pendant 3 h au lieu de 4 au collège (ah ah, quand y'a un prof absent ça se sait de suite! lol)arti

Sieglind 11/01/2006 08:05

MDR! En tapant ça, je me disais d'ailleurs: "si jumelle voit ça, elle va acquiesser!" hé, hé!Pour les profs, je confirme aussi, ça se sait à vitesse grand V!Bises et bonne journée.

Roanne 09/01/2006 10:23

J'avais oublié de te laisser un com, au moins pour te dire à quel point j'ai rigolé sur le passage de la secte trilogiste ;).

Sieglind 09/01/2006 12:21

Bin pourtant je l'ai pas inventée celle-là! hé, hé! Bises et bonne journée Roanne.

KANT 08/01/2006 09:43

C'est pas drôle de ne pas pouvoir mettre de commentaires!!!
Ca me rapelle les histoires de Pierre Dac...
Du délire total avec l'adjudant Tifrice!!!!
A +

Sieglind 08/01/2006 10:58

Mais si, on peut en mettre mais chez Eric, c'est SON article hein... allez bougez-vous! hé, hé!T'as raison pour Dac, en plus c'est mon auteur de chevet ça hé, hé.Bises Kant

Alexandre-Gabriel 07/01/2006 17:33

Coucou... C'est vrai que j'ai été un peu plus court et rapide que toi pour traiter le sujet, mais j'ai tellement de plaisir à te lire que je te demande de ne jamais être aussi concise que moi. Je te fais un gros bisou et te souhaite une belle fin de semaine.

Sieglind 07/01/2006 21:50

Promis, je respecterais ton voeu (surtout qu'il ne me coûte vraiment pas celui-là hé, hé!)Bises et bonne fin de semaine Alexandre-Gabriel.