Enfin on cause Hollandais!

Publié le par Sieglind

Bonjour!

Et un week-end de plié, un! Je ne sais pas pour vous, mais dans mon cas, on n'a pas dérogé à notre règle d'or: courses (beurk-beurk) et glandouille (Mmmm!!) Petite variante cependant, c'est que ça a été vraiment le "fare niente" total, même et surtout en ce qui concerne Internet (quand vous êtes obligés de redémarrer quatre fois de suite un ordi en dix minutes en essayant de se connecter, ça use un tantinet les nerfs, s'pas?) Bon, c'est pas tout ça, mais on a du Hollandais volant sur le feu... on y retourne avant que ça attache au poëlon!

LE VAISSEAU FANTÔME - ACTE II (suite)

Le lieu: toujours la maison de Daland, papa de Senta, la pièce avec le fameux portrait en pied du beau ténébreux

Les personnages: Senta, encore scotchée à trois centimètres de la croûte, les yeux révulsés à la danse vaudou (nan, là, j'exagère, on dit plutôt état extatique ou rêverie profonde, ça fait plus...  mieux!), Daland et (enfin, il serait temps!) ce cher Hollandais

Les deux cocos entrent alors que l'autre extasiée en est à compter les coups de pinceau du tableau. Elle lève le nez (ou le baisse, plutôt, étant donné que c'est un portrait en pied, à moins qu'il ne soit de la race des nains de jardin) et pousse un cri de surprise (à votre convenance: "Gloups", "Yeark!", "Haaaaaa!", "Hoooooo!", "Fichtre!", "Ventripouille!", "Mazette!") en voyant l'étranger.

"Bin alors c'est comme ça qu'on m'accueille - lance le paternel - et mon p'tit bisou? Hohé, Houston...!
- Euh... salut papounet! Dis c'est qui le type?
- T'aimerais savoir hein...Mmmm? C'est un mec qui cherche un toit parce que pour l'instant, il serait plutôt SDF (sans dulcinée fixe). T'es d'accord pour qu'il loge ici?" - il se retourne vers le Hollandais - "J'avais pas menti en disant qu'elle était canon hein?" - l'autre hoche la tête comme un chien de plage arrière - "Alors fistonne, là, je sais... c'est un peu brusqué la musique mais ça te dirait de convoler avec lui? T'y perdras pas au change, je te le garantie! T'as vu la bimbeloterie qu'il t'offre en échange de ta mimine? Tu peux choisir... pas de problème... il a du stock!"

Alors, là, plus rapide, vous connaissez vous? A peine ouverte la porte d'entrée, le vieux lui balance le type dans les bras sans même lui demander comment ça s'est passé depuis son départ (pressé de toucher sa commission d'entremetteur ou quoi?), ça sent presque sa transaction de maquignon ça!.



De toute façon, il aurait pu en lâcher un ou faire son rototo que ça n'aurait pas perturbé les deux intéressés. Ils n'ont pas écouté un traître mot du bonimenteur (bin oui, il vante les qualités de la fistonne et du futur pire qu'à la foire, si c'est pas ça être camelot, j'veux bien être pendouillée) et sont en mode "dors, je le veux!" se boulottant des mirettes (dévorer du regard, c'est trop... commun non?).

Le vieux, sentant que ce qu'il dit ou se soulager dans un Guarnerius c'est pareil, préfère s'éclipser (pour compter ses picaillons certainement!). Les deux futurs mariés continuent donc de se regarder la cornée , pire qu'un ophtalmo patenté, et m' est avis que ça sent son coup de foudre à plein nez (on a presque l'odeur d'ozone en prime)

Seconde aparté: cet air, je l'adore! Tâchez de l'écouter ( ça commence par « Wie aus der Ferne.. », ça c'est pour rechercher le numéro du morceau évidemment) C'est le genre de chose qui vous prend à la cage thoracique, je ne sais pas pourquoi, une sorte de truc oppressant, mais pas angoissant, comme si le temps se bloquait à ce moment là. Fin de l'aparté

En gros, le type reconnaît la nana qu'il cherchait à travers toutes les autres, et se demande si cette fois, ce ne serait pas la bonne. La donzelle est dans le même état... d'esprit et se forge déjà l'auréole de martyre, mentalement parlant (quoique je la vois bien sortir l'enclume et nous marteler sur scène un p'tit disque doré moi, ça serait rigolo)

« Alors, t'es d'accord pour m'épouser
- J'suis une fistonne obéissante, je dois obéir à mon pôpa! (mais bien suuuuur!)
- Gaffe parce que c'est pas du beurre mou qui t'attend pour tes tartines matinales! La vie sur un rafiot, c'est pas l'idéal pour la stabilité d'un couple (surtout avec le roulis!) et épouse « d'enmalédictionné » y a mieux!
- M'en fiche! J'aime les sensations fortes!" (elle va être servie!)

Le père entre à ce moment (dans l'opéra, évidemment, c'est un peu plus long son retour, vu que leur duo aux tourtereaux dure un peu plus que mon résumé) et vient voir où en sont les pourparlers. Vu que la fille est quasiment dans les bras de l'autre, à moins d'être bouché à l'émeri, on pige tout de suite que les atomes se sont crochetés.

Tout le monde il est beau, tout le monde il est content et l'acte s'achève sur les trois personnages sortant pour faire la fête sur le port (journée porte-ouverte, sauf pour les sous-marins, hé, hé!)

Voilà enfin la fin de l'acte deux bouclée, la prochaine fois, on verra que, comme on dit, « c'est trop beau, ça ne peut pas durer »... quoique....



(PS: changement d'image celle-ci est plus visible et en plus petit bonus en cliquant dessus hé, hé)


Bonne journée et à plus

La dragonne

Publié dans Wagner

Commenter cet article

sabineb 23/02/2006 09:57

J'ai beaucoup apprécié le bonus... Gros bisous, Sabineb

Sieglind 23/02/2006 20:12

C'était fait pour Sabineb! Bonne soirée.

La Clocharde 22/02/2006 10:13

Olalal une happy end pour la fin de cet acte!!! BEURK!!! Perso, je prefere quand çc "chie grave".... Mais bon la suite rique d'etre plus dans mes "cordes"...
Cool la "urprise" sur la derniere image :) Bises Dragonilla

Sieglind 22/02/2006 14:31

J'aime bien les fins dramatiques aussi, mais là, obligée de suivre le livret! hé, hé!Bises Manue et bonne journée.

hello 22/02/2006 09:00


le coup de foudre...il n'est pas le seul !!! lol.......

Sieglind 22/02/2006 14:30

Oh, on dirait le chat de fistonne à la fenêtre hé, hé! Bises Simone

ADUNAPHEL 21/02/2006 21:41

Et bien que dire, sinon que c'est toujours, somme toute, aussi lyrique!!!!! J'adore!!!

Sieglind 22/02/2006 14:29

Merci Adunaphel et j'espère que tu prendras autant de plaisir à lire les autres opéras!

Moyra :0071: :0071: 21/02/2006 16:53

C'est beau l'amuuuuuuuuuuuuuuuuur! Le coup de foudre (merci pour le plus à explorer encore et encore) J'ai adoré la nouvelle définition de SDF. Bisou ma copine , je file lire la suite.

Sieglind 22/02/2006 14:28

Gros bisous copine et bonne lecture alors...