Appelez-moi Rémi Julienne!

Publié le par Sieglind

Bonjour!

Et bin dites-donc... je n'aurai jamais pensé qu'avaler des bouts de plastique ça vous mettrait autant en joie! Z'êtes un tantinet sadiques hein? J'aurai pu y rester!!
Imaginez la dragonne raide convulsionnée au fond de sa couette, le cheveu plus qu'en bataille (oui, c'est possible!), l'oeil blanc du merlu court-bouillonné, la conversation réduite à des "keuf! Raaaarg! keuf-keu!" pour tenter de cracher la pastille (là, j'imagine même la bête carrément glissée entre la dite couette et sa housse dans ses mouvements plus que désordonnés pour recracher le morceau)
et dragon essayant comme un forcené de m'appliquer la méthode Heimlich et me pétant joyeusement les côtes par la même occasion (vous connaissez pas le gabarit de dragon, c'est faisable, même dans le but intentionné de me secourir).

Comme je vois, que mon côté gaffeur vous plaît bien, et à propos de côtes cassées, j'en ai une autre (de gaffe, évidemment, pas de découverte scientifique digne de me faire figurer dans les postulants au Prix Nobel de Physique-Chimie). Et pour l'opéra, on verra ça plutôt en début de semaine prochaine d'accord?

Cette mésaventure, pour la situer dans le temps, n'est pas si vieille que ça (moins récente, par contre, que le début de semaine... ça serait trop... beau?... P'tet pas non..) peut être trois ou quatre ans (ce genre de truc, tout de même éviter de reproduire toutes les semaines, à moins d'aimer les puzzles ou de craquer pour son radiologue préféré - le mien, le pauvre est moche comme un pou, c'est pour ça j'évite d'avoir à m'effeuiller devant lui, je sais... c'est ne pas faire preuve de charité chrétienne)

Or donc, une belle journée d'été (juin, juillet, je ne m'en souviens guère), ayant reçu un coup de fil annonçant la venue, le soir et pour plusieurs jours, de la frangine de dragon et de ses deux gamins, je "vague" à mes occupations (du verbe "vaguer"... brasser de l'espace, pour promener la poussière et donner à l'antre une apparence un peu plus.. accueillante, faire des remous pour faire croire que je suis une hyper-active du plumeau, enfin jouer à la maîtresse de maison quoi).


Donc, je bouge dans tous les sens, le balai, le chiffon, le produit vitre dans le holster (appellez moi "Léonne" la nettoyeuse) et décide que, mon sol est peut-être très sympa, mais côté "dormitoire" ça laisse tout de même un peu à désirer, surtout pour des invités! Il faudrait tout de même penser à faire le lit pour la belle-soeur (les gamins, c'est vite fait, chacun dans la chambre de mes dragonnets, les draps à porté de dragonne taille lézard des murailles, en deux temps trois mouvements, on en parle même plus).

C'est là, que les Athéniens s'atteignirent, et que les Satrapes s'attrapèrent ! Les draps du lit au premier... sont judicieusement au même étage (jusque là, rien d'excitant, côté adrénaline) mais dans une armoire assez conséquente (là, ça se précise) et.. tout en haut, et, qui plus est, au fond, derrière tout un bor.. un empilement artistement désordonné de taies, housses et traversins diverses (là, nous Frison-Roche l'Himalaya, côté altitude, rapport à ma taille "trois-pommes-à-genoux" légendaire)
N'écoutant que mon courage (et surtout, pas envie d'attendre que dragon revienne du boulot pour lui demander de me dépanner de ce côté là : "Salut chéri, bien bossé, t'as faim? Bin viens m'aider à sortir des draps ça va te mettre en dents" tout de même moyen, après une journée de boulot dans les mollets, non?) et voulant prouver que la valeur ne se compte pas au nombre de centimètres.... (pas de mauvais esprit, j'y avais pensé aussi, esprits mal placés va!).... je prend la première chaise qui me tombe sous la main c'est à dire... ça!


Admirez le design élégant de l'engin! Le plus pur style...Norvégien en kit ou même "TroisRedoutes" je ne sais plus où on les a trouvées ces chaises, mais surtout... visez... les... enfin, "le" pied! Tout est notion d'élégance et d'équilibre dans les formes hein?

C'est là, justement que le bât blesse : l'équilibre! Pour s'asseoir, aucun problème quand les pieds touchent le sol pour compenser (j'y arrive, avec peine, mais j'y arrive tout de même), mais le dessinateur n'a pas dû prévoir l'usage qu'on en fait souvent, c'est à dire échelle d'appoint. (allez dire à un cheval de bois que vous ne vous servez pas de chaise des fois, par flemme de sortir d'escabeau, c'est sur il vous donne un coup de pied!)

Donc je me hausse sur l'assise et tend la main vers l'objet de mes désirs ansillaires: la paire de drap! Là, je sens du mou dans le cordage, du vent dans les voiles, une tressaillement du sol de 5 sur l'échelle de Zlatoslav Richter, qui en paume ses gammes de trouille. Le sol s'ouvre sous mes petons (je sais... mais j'aime bien en rajouter hé, hé) et par crainte de mal me recevoir (mes cours de réception-roulade sont loin, que voulez vous) je saute du bestiau démoniaque (il est possédé, il n'y a pas d'autre explication).

"Et alors, où qu'il est le lézard? Elle nous fait tout un plat pour ça?!!!" (ça c'est vous, interrompant la lecture passionnante des non-aventures d'une dragonne).

Et bien, ça serait mal connaître ma réputation de maladresse chronique! Parce que la réception, ce n'était pas sur mes petons, mais le thorax sur le dossier de c'te damné siège! J'ai cru entendre un léger "crac!" à cet endroit là, et surtout ça piquait un peu les yeux après côté respiration.

Mais voilà, la dragonne a un sale défaut: elle endure en serrant les dents et en se disant que ça va passer. Et bien, pour une fois, ça ne voulait pas passer et pour quelqu'un qui aime rigoler au moins toutes les cinq minutes, j'étais pas trop festive à ces moments là, impossible de sortir un début d'éclat de rire, sans se tenir les côtes (au sens propre). Et c'est... exactement une demi-semaine après que, sous l'insistance "purgative" de dragon, je suis allée chez le docteur (la belle-frangine était dans les murs et on prévoyait plein de trucs très sportifs à faire, genre parc de loisirs dans les arbres) . La nana (puisque c'était une doctoresse) me tâte.. la cage thoracique et, à sa question sur le fait que ça picote ou ça gratouille, je lui répond en serrant les dents (toujours ne rien montrer, hein?) "un peu!".
Prescription d'une radio pour confirmer son diagnostic de côte félée et rendez-vous pris illico maestoso chez mon radiologue non-favori.

Je passe à la télé, donc, une face très cachée de moi apparaît... et... le type sort en trombe de la cabine, une fois les radios terminées, pour m'engueuler comme du poisson pourri! (d'accord il est pas beau, mais ce n'est pas de ma faute tout de même!)


"Mais ça va pas la p'tite dame (et paf! Encore un qui me l'envoie dans les dents ça tiens!) Quand on a une double fracture des côtes, on essaie de se la péter un peu moins! Et si le bout de nonosse se balladait dans le bestiau hein? Vous seriez contente d'être poignardée dans le dos de l'intérieur?"
Il est furieux! S'il finit son geste et m'en file une, ça va être un massacre! Je me fais disputer comme une gamine et en plus j'ai la fessée?! Il y en a qui ont essayé... et ne s'en sont toujours pas remis... enfin, les survivants, évidemment!

Résultat des courses, comme je dis toujours: des vacances très, très compromises pour faire des exploits dans les arbres et même des ballades un peu sportives (sucrés les châteaux cathares en hauteur, du coup!) et quinze jours à dormir assise, la tête dans les bras posés sur la table de la salle à manger (le seul moyen de ne pas appuyer sur ces satanées côtes) alors que dragon se jouait gentiment les étoiles de mer en s'étalant, style homme de Vitruve, dans tout le plumard!

Re-résultat des courses: dès que je prend une chaise, trois paires d'yeux me passent au rayon de la mort pour voir si je vais oser recommencer ce genre de cascade et ça couine à tout va des "Attention! Fais gaffe! Rappelle-toi..Barbara! Chaud devant!" C'est usant à la fin!

Voilà, vous avez encore eu un exemple de la poisse chronique d'une dragonne...et un conseil, si vous recevez de la famille, déléguez, déléguez un maximum, côté préparatifs d'accueil!

Bonne journée et bon week-end surtout, on se revoit en début de semaine d'accord? (mais je viendrais vous faire coucou, ça c'est dans mes habitudes)
La dragonne

Publié dans Mes gaffes

Commenter cet article

Marianne 03/06/2008 11:11

surtout change rien!!!!!!!!!!!!! lol

05/06/2008 07:21


Dans la rédaction du texte ou dans la vie ?.... Bises ma belle


mireille 17/03/2007 15:16

Méchante chaise va ! Mais tu racontes bien : je t'ai vu tomber sur la chaise :-)AmicalementMireille

Sieglind 19/03/2007 23:58

Encore heureux que l'imagination s'arrête là et que tu ne morfles pas comme j'ai dérouillé hé hé! Bises Mireille

Roanne 06/10/2006 16:11

Merci m'dame, c'était bien l'article dont je me souvenais.
Alors j'ai des questions complémentaires : as-tu été "assomée" par des médocs pour faire passer la douleur ?
Combien de temps as-tu dormi assise ?
Combien de temps as-tu été obligée de te tenir à carreau le temps que ça se ressoude ?
Bref, combien de temps cela t'a-t-il gêné, pourrais-tu me décrire la douleur un peu mieux ?
J'ai une autre question mais elle est trop osée pour que je la pose sur ton blog, si tu la devines et que tu peux y répondre, je serais morte de rire et... très reconnaissante...

Sieglind 06/10/2006 17:41

Répondu dès que je suis revenue sur le net hé, hé... Fallait pas! Bises Roanne

yara 15/07/2006 19:34

je sais que cet article est aussi ancestral que toi (quoi t'es une dragonne yes or no?), mais je le com maintenant vu que j'ai bien ris, pas d etoi, de ta façon de raconter!!! j'aimerais bien faire pareil pasuque ça interesse les lecteus et ça le sfais bien rigolé! Mais si c'est comme le "cassééééé!", j'ai du boulot ^_^ (une amie m'a dit que si on veut réussir de beaux cassé, il faut s'autocassé? ! enfin bref^_^)
c'est le plus long com que je t'ai jamais laissé! °_o

Sieglind 19/07/2006 09:12

Donc "sans" âge, je confirme hé, hé!La copine a raison, il faut savoir rire de soi et non des autres, c'est le véritable sens de l'humour je trouve, le reste c'est simplement de l'ironie, et parfois même de la méchanceté gratuite hé, hé.Bises et courage Yara..; tout vient à point...

DANINOUNE 20/03/2006 13:08

bonjour Sieglind,
Depuis le temps où tu es venu me rendre visite sur mon blog, je n'arrivais pas à te joindre. Mais aujourd'hui, Moyra m'a laissé un lien  en com, qui a marché. Elle me parle beaucoup de toi, de tes exploits, des fous-rires que tu provoques et je râlaie de ne point pouvoir en profiter.
C'est chose faite, tu es comme elle t'avait décrite. J'ai bien rigolé et sur , je reviendrai, si tu le permets bien sur.
Bonne journée et merci pour le moment de détente !

Sieglind 20/03/2006 20:26

Je suis très flattée que Moyra fasse autant mon éloge!!! Merci à toi de ton passage et pourquoi t'empêcherais-je de venir ici? De quel droit divin disposerais-je pour cela hé, hé?Bonne soirée daninoune et bises