Et ça continue... à ne pas reprendre...pfff !

Publié le

Bonsoir à tous (ou bonjour, c'est selon le moment où vous lirez le poulet)



Vous connaissez l'histoire de la princesse Aurore et de la boulette de ses géniteurs quant à l'envoi des invitations aux festivités pour sa naissance ? * On a dû oublier une marraine aussi de mon côté, du coup elle a une dent contre moi...  Je  sais... comme princesse jouant du fuseau, y' a mieux, mais pour une fois que je me donne le rôle de l'héroïne et pas du Gugusse de service, appréciez mes efforts pour ressembler à une zibeline !

Mieux ! Ayant dû faire des sacrifices aux dieux lares de la feignasserie et pas à ceux du boulot promis et fait  dans la foulée, ces derniers cocos s'ingénient dès que je promets de vous pondre un nouvel article et surtout la narration d'un nouvel opéra à  ficher toutes ces bonnes résolutions en l'air. Pourtant, pour une  fois, j'étais toute prête à m'y lancer dès lundi... et vlan ! Je me retrouve à devoir remettre ça pour cause de déménagement.

Evidemment, j'en devine certains, pour ne pas dire la majorité;  en train de glousser en se disant que c'est déjà fait  depuis belle lurette dans mon ciboulot ce changement de domicile et qu'il y a peu de chance pour qu'ils se fèlent le coccix en tombant de leur siège à l'annonce de cette grande nouvelle.t.

Bin désolée et même si des fois j'ai pas l'électricité à tous les étages, cette fois ci, c'est d'un changement avec allers-retours en titine, faisage de paquets (ne pas oublier d'inscrire ce qu'ils contiennent, j'ai fait ça à l'aveugle un jour, ça m'a servie de leçon !), fouinage avec casque de spéléo dans le garage, bidouillage de meubles pour les rendre plus présentables... (au sens propre du terme, vu que je les donne);  Enfin tout ce qui fait la joie (ou pas) de tout un chacun dans de pareilles circonstances.

Sans compter la fameuse visite sacro-sainte pour l'état de lieux de la nouvelle résidence, les papelards et coups de bigophones divers aus assureurs, agences et organismes concernés (ne pas oublier aussi le démarchage auprès des potes pour savoir s'ils ont une  brouette hyper-trophiée à nous filer pour y fourguer tout le bric-à-brac nécessaire à une  installation pour ne pas qu'elle dure jusqu'à la Pâque  Russe.

Et re-désolée, pour ceux qui voudraient acquérir mon antre à un prix exorbitant (genre, "je  veux acquérir la tanière de cette légende vivante, et j'y laisserai même un bras s'il le faut ! " - j'ai droit de rêver aussi non ?) Ce n'est pas  bibi qui s'en va, c'est fistonne qui décide de tester l'indépendance et l'apprentissage d'une vie sans môman  derrière elle pour lui pré-mâcher les tâches ménagères et culinaires (les dernières, ça m'arrange plutôt d'ailleurs, je commençais à me lasser des deux  services quasi journaliers en ce qui concerne  les repas principaux, elle a des horaires et des fringales plutôt décalées la gamine)
Indépendance qui ne  se compte pas en kilomètres, vu qu'elle s'installe  au bout de la route en bordure de notre commune, mais la  môminette veut "s'étaler" un peu plus que dans sa piaule et jouer les maîtresses  de maison, c'est la démarche qui compte non ?

Du coup, j'suis aussi "électrique" qu'elle, ravie  qu'elle se  lance (le fameux cordon ombilical à couper des deux côtés, ça me semble vital pour qu'on récupère chacun sa vie non ?) et totalement submergée par des tâches que je fais dans le désordre et au fur et à mesure que quelque chose me vient en tête  (vive l'organisation !)

Aussi, jusqu'à installation complète de fistonne (l'appartement s'est libéré plus vite que prévu) je vais  plutôt ressembler à une souris mécanique remontée à bloc et qui se tape tous les murs pour rebondir  dans l'autre sens qu'à une nana posée et  en état d'aligner plus de trois phrases lyrico-gaillardes sur son blog.

M'en voulez pas, j'peux pas faire autrement, et je tâcherai tout de même de me poser un peu et de souffler en vous lisant (le retard s'accumulant, ça devrait m'obliger à faire des pauses lectures régulières)

Sur ce, je vous laisse pour l'instant, demain ça devrait être calme tant qu'elle travaille, nonobstant les damnées courses de fin de semaine et le light-combat au taekwondo du soir, il me rester tout de même une marge appréciable pour vous lire, on va voir si les lares non adorés se manifestent ou non...

A plus et portez-vous bien !



La dragonne

* Là, si vous ne connaissez pas votre Bimbo au fourré pionçant, j'peux rien pour vous, adressez vous à Charly Perrault, rayon contes et faribolles édifiantes en tout genre

Publié dans Post-its sur le frigo

Commenter cet article

:0091: :0010: :0085: 10/02/2011 19:44


hello....ce n'est que moi et toujours moi !!! très bonne soirée !


02/05/2011 07:47



Simone dont le deuxième p'tit nom est Constance



Cléo 17/02/2009 16:10

Quelle honte, je l'ai loupé lol!
J'ai vraiment le temps de rien et j'ai du mal à savoir quel jour on est.
Je te fais mille bisous pour le retard....

23/02/2009 13:58


Si t'étais la seule à avoir zappé la chose (moi la première hé, hé) Re-bises ma presque-jumelle


Cléo 11/02/2009 22:17

Quel dommage que je n'ai pas le temps de te lire.......... Pffffffffffiou bientôt 52 et toi avant moi lol.
Bisous gros ma dragonne

17/02/2009 07:36


Moui ma belle, faut pas que je loupe le tien d'anniv... Bécots et prends ton temps, tu peux y retourner, même dans plusieurs mois, c'est l'avantage de la plate-forme
hé, hé


Christine... 09/02/2009 16:30

Ca .. ça s'appelle du retard !! Un mois, preque jour pour jour !! Désolée Jolie Dragonne de ne pas t'avoir soutenue pour ce déménagement ... j'avais en tête alors mon voyage pour la Métropole et je devais me préparer physiquement et psychologiquement au froid polaire de l'hexagone !!
J'espère que tout s'est bien passé, que ta fistonne est bien installée et que tu n'y as pas laissé des plumes !!
Ca fait toujours autant plaisir de te lire ... !!
Plein de bisous doux !!

10/02/2009 07:29


Quand on part reltivement loin de chez soi, un mois, c'est une moyenne, regarde quand je pars en voyage. Tu as dû faire un sacré travail pour te préparer mentalement
au froid d'ici (même si je trouve que ça a été plutôt doux dans la région)
Aucune plume de laissée durant ce déménagement, rassurte-toi !
Bonne continuation ma grande !


@lain 02/02/2009 18:51

Coucou ma Dragonne

Alors comme ça c'est la mère qui lâche et la fille qui tient bon. Ce n'est pas facile de se séparer de ses enfants lorsqu'on a l'habitude de les avoir toujours avec soi.

Bon courage ça va aller, en fait c'est toi qui t'ennuies.

Je te fais plein de gros bisous et je te souhaite une très agréable soirée
@lain

07/02/2009 11:00


Pas une question de lacher ou tenir bon... Elle veut être indépendante... mais pas trop loin hé, hé.
Je ne sais pas si c'est facile oou pas, mais si on a fait déjà le chemin de l'indépendance dans sa tête, la logique de la séparation n'est nullement un traumatisme... enfin c'est ce que je pense
(j'ai fait des individus à part entière et non des prolongements organiques de ma petite personne hé, hé)
Bécots mon randonneur