Vénus Beauté

Publié le par Sieglind

Bonjour à tous!

Allez, étant donné que je vous avais promis le truc, je me lance dans la narration de mes aventures héroïco-esthétiques... ou lycée d'Versailles. Et puis, ça ne devrait pas nous tenir l'hiver alors, que du bon hein?



Donc, après avoir pris rendez-vous, tout en signalant que c'était le premier jamais pris dans ce genre d'endroit (elle m'a regardé à ce moment comme si je descendais de ma soucoupe d'ailleurs), je me pointe le lendemain. C'était pas la bousculade, contrairement à l'ophtalmo ou la tuyautologue - gynéco, si vous préférez - où il faut s'y prendre quasi un quart d'année à
l'avance (vous avez remarqué? On cause demi ou quart et c'est plus impressionnant que de dire six ou trois mois, ça joue aussi pour les années d'ailleurs, c'est pourtant la même durée non? Mystère de la perception élastique du temps...)

J'entre au son d'un carillon kill-billien, des tuyaux métalliques s'entrechoquant mélodieusement en un "pling-ding-ba-lang", très... "zen" (le ton est donné, on va la jouer sérénité extrême-orientale!). Par contre les accents musicaux sortant de la cabine, (d'où une voix m'annonce qu'"elle" a presque fini), il y a plus planant, surtout quand ça sent son top-50 avec un slogan publicitaire à chaque coupure des morceaux, majoritairement pour les sonneries et services divers de l'extension auriculaire de nos chères têtes blondes (ou pas): le portable!
Une tête émerge de derrière le rideau (Ô joie! j'ai trouvé plus petit que bibi! Elle a l'air de m'arriver à l'épaule, oui... c'est faisable, et pour tripatouiller de la couenne, étant donné qu'on est allongé, pas besoin d'être gaulé comme un basketteur, ça peut même être un handicape "d'officier" à quatre pattes!)
Là...la blonde me précédant sort à son tour (pas ma
faute, elle était blonde) en se réajustant tout le barda, tignasse comprise (la nana du magasin doit avoir un kit de rhabillage, style chausse-pied ou machine à faire le vide comme pour les sachets de rangement pour gagner de la place dans les armoires, parce que la minette, on a l'impression que son fute a été cousu (ou peint) directement sur elle, j'me demande même si elle n'est pas en apnée). Dernières considérations météorologiques et autres (tiens... on se croirait chez le coiffeur) et après avoir dégainé à la vitesse lucky-lukienne son rectangle plastique magique, payé et repris un rendez-vous (une afficionada du truc, certainement), me laisse seule avec l'exécuteuse des basses oeuvres.

A l'invite, je passe dans la cabine à mon tour, et me vois invitée à "ôter le haut" alors que la nana me tend une sorte de paréo spongiformesquement tissé (une serviette éponge à velcro quoi!). Otez-moi d'un doute... j'avais bien signalé que c'était de la goule qu'on s'occupait? Ah ouai... j'avais oublié, ça va jusqu'aux épaules le cou, les fringues ça peut gêner!
Après un "a-y-eeee: st" (style nos mômes, une fois la grosse commission faite, et qui mettent des lustres à savoir se tamponner le valseur au papier-musique, le PQ si vous préférez) la donzelle refait son entrée et m'invite à m'avachir (m'étendre) sur une table d'examen capitonnée. Enfin, ça y est, on y est vraiment cette fois!

Elle remet en route la zicmu, mais cette fois, un CD, qui va tourner en boucle, à mon grand dam, toute la séance.
J'ai pigé!
L'autre, pas si blonde que ça, a préféré un environnement sonore moins... zen et je la comprend, parce qu'au bout de vingt minutes, j'en ai déjà marre de l'ambiance! Elle a dû prendre ça au rayon solde d'un disquaire, une compil "zen-à-prix-fracassé" un truc entre Zenfir et Clayderman, parfait leitmotiv d'ascenseur, parce qu'au moins, dans l'ascenseur, on y passe pas des plombes!
Je m'attendais à de la vraie musique thibétaine ou au moins japonaise... même pas! L'avantage c'est qu'entre ça et
les papouilles, on peut dire que ça permet de lutter efficacement contre l'insomnie!

Elle tripatouille un peu, le pif sur mon cuir et m'annonce, pensant me faire plaisir, "vous avez une belle peau, et pas une ride au front, c'est rare!" (le "à votre âge" la démangeait, mais elle a dû suivre des cours de diplomatie) C'est surtout rare pour quelqu'un qui s'entretient aussi peu que moi (savon hyperdoux et flotte courante, un lait de bébé, deux crèmes en tout et pour tout dans l'armoire à glace, un peu de trompe-couillon, pas de quoi ouvrir un institut!)
Et puis soyons réaliste, là aussi, elle
ne va pas sortir à ses clients qu'ils ont une peau à chier, ça ferait désordre côté publicité!
Je lui rebalance dans la foulée
"Bin c'est super! J'ai qu'à porter le chador et ne montrer que ça pour faire plus jeune". Je crois que je l'ai un peu déconcentrée là.

Je ne vais pas vous tenir des plombes avec l'énumération dans le détail des soins (ça a duré la bagatelle d'une bonne heure et demi!) mais il y en a eu du beurdoiement de goule, je peux vous le garantir! Dans le désordre, parce que je ne sais plus exactement ce qu'elle m'a faite, démaquillage au lait et à la lotion, gommage, re-nettoyage du gommage à l'eau tiède, brumisateur, masque désincrustant, massage (peut-être avant d'ailleurs, je vous avais dit, j'ai un doute sur l'ordre des choses), traficotage des trois malheureux points noirs que je pouvais avoir, passage de crème sur le tout et petit ajout d'un truc sous les yeux (j'ai hérité des valoches de mon papounet, j'y tiens d'ailleurs)

Pour le gommage, c'est là que ça s'est sinon gâté, du moins calmé (j'me suis endormie, vrai de vrai!).
Il faut vous dire
qu'une nana, pas trop brutasse dans les gestes, qui vous passe un truc assez épais sur la trogne, sans un mot, alors que l'autre scie de musique vous hypnotise sournoisement, vous auriez piqué du nez, c'est sur!
Elle me passe donc l'espèce de gel
épais, me fiche deux cotons humides sur les mirettes et m'annonce, doucement, pour ne  pas trop me réveiller, qu'elle revient dans dix minutes (le temps que le badigeon agisse certainement) Et bin elle aurait pu revenir le lendemain, ça m'aurait pas plus étonnée, j'ai eu un "blanc temporel" et elle a dû me secouer un peu l'épaule pour m'annoncer qu'elle était de retour (elle a d'ailleurs eu droit à mon fameux réveil-zébulon, celui où je me dresse comme un pantin hors de ma boîte, vous savez, j'en avais déjà parlé une fois, ça a dû lui faire un choc, la pauvre!) Et son masque-badigeon,c'était bizarre l'effet. Quand elle me l'a posé, c'était relativement dur à étaler, d'une texture assez dense et là, au réveil, je sentais le truc couler de tous les côtés.
Heureusement, j'avais oublié de vous dire, elle m'avait affublée d'une très seyante charlotte ("Oh, mère
grand!"...), sans les fraises hélas, pour protéger la tignasse, parce que je sentais tout le bazar dégouliner vers le bas, j'ai mieux pigé aussi l'effeuillage du haut des fringues. Elle m'a expliqué que la crème "fondait" au contact de la chaleur épidermique et que dès que ça dégoulinait (ce n'est pas le mot qu'elle a employé, c'est la sensation que j'ai ressenti moi personnellement, évidemment) c'était prêt.

Le seul autre fait marquant, c'est le trifouillage de points noirs, armée de deux mouchoirs en papier et ziva qu'tu me pince le cuir! Le comble, c'est que la nana s'étonne du fait que je "réagisse" épidermiquement aussi rapidement (transformée en amanite-tue-mouche à l'envers, rouge sur blanc, question look). J'aurai aimé vous y voir! "On" vous pince la peau, (même avec les mouchoirs, les ongles on les sent bien, je vous garantie), et "on" s'étonne de voir fleurir les taches rouges! J'ai pas une carne de rhino non plus! Par contre elle m'a passé un truc, j'ai cru qu'elle cherchait de l'uranium dans mes pores: une sorte de brosse à dents (sans les poils) en plastoc translucide et qui faisait "bzzzziiii" et "tic" même des fois. Aux
dernières nouvelles du front (celui qu'a pas de rides), il paraîtrait que ça facilite la cicatrisation lors d'une sollicitation un peu prononcée de l'épiderme (quand on trifouille les pustules quoi) et puis de me voir sortir de chez elle, la goule tachetée comme après un round avec Tyson, ça aurait fait de la mauvaise pub, vous ne pensez pas?



Résultat de la séance: pas mal, pas imperissable, mais agréable, soyons réaliste. A réitérer donc, quand j'aurai envie de me faire poupougner et nettoyer "en profondeur" la goule. Sinon, je conseille ça à tous ceux qui ont du mal à trouver le sommeil, faut que je passe lui demander le titre de l'album inénarrable (quoi que je l'ai narré) qu'elle m'a passé en boucle, ça fait partie de la thérapie à cinquante bons pour cent.

Bonne journée et la prochaine fois... on recausera musique, enfin! Il faut que je vous balance tout de même un petit synopsis... avant mon départ (ça aussi, je vous en causerai...plus tard, là il est l'heure de mon kawa, et vous savez que c'est sacré chez moi).

Sur ce, portez vous bien et bonne journée
La dragonne

Commenter cet article

:0091: 29/05/2006 08:12

                                                bonne semaine en attendant demain !!

Sieglind 29/05/2006 20:55

Bises Simone.

Lady Angel 28/05/2006 22:12

tes ptits bouts t'ont t'ils offerts une serpillère neuve pour cette grande occaison de fête des mamans???? lol Gros bisous ma Dragonne et continue de pêter le feu c'est du tonnerre (euh n'oublies pas d eme dire quand est ton prochain rdv chez l'esthétitruc....mdr) Lady:)

Sieglind 28/05/2006 22:57

Comptes sur moi, tu seras prévenue hé,hé (pour la serpi, valait mieux pas avoir cette idée hé, hé)Bises Lady

Véro 28/05/2006 19:31

Ben moi le visage je le délaisse un peu mais les soins du corps j'adore. Les massages en tout genre, les enveloppements dans le yaourt, les gommages au haricots japonnais. Tout cela me fait un bien fou. Tiens t'aurais pu en profiter pour faire une french manucure...
Véro

Sieglind 28/05/2006 23:00

Enveloppement dans le yaourt? Gommages au haricot... rassure-moi... c'est pas Maithé qui a ouvert une ligne de salons de beauté?! La french manucure avec mes griffounettes de rien du tout, j'évite (pas spécialement envie de faire remarquer mes doigts boudinesques et de mômes hé,hé!Bises Véro

Alexandre-Gabriel 28/05/2006 15:25

Coucou... je te souhaite une très jolie fête des mères en espérant que comme chez nous, le soleil brille de tous ses feux en ce dimanche placé sous le signe de l'amour. Gros bisou.

Sieglind 28/05/2006 23:01

Le soleil était au rendez-vous (un bon coup de bambou presque pour dragon d'ailleurs) demain, par contre ça risque de se calmer, vu la météo aux nouvelles.merci et bises Alexandre-gabriel

sugi 28/05/2006 14:26

Ayehhhhhhhhhh j'ai enfin tous lu :-)Mieux vaux tard que jamais lolTu sais quoi, tu m'as donné envie lol Ca me plairait je pense!Pour l'instant fait un peu soleil et je pense qu'on va aller ce balader! :-)Je te fais tous pleins de bisoussugi la fourmiz

Sieglind 28/05/2006 23:02

Tu peux craquer sans problème pour ce genre de folie esthétique, c'est que du bon! Bises ma fourmi.