l'Ur-Welt (fin)

Publié le par Sieglind

Bonjour!

Là, vous allez dire : "la fin c'est de la rigolade par rapport à ce qu'on s'est envoyés dans les neurones". Qui-qui pense à ses lecteurs? Mmm? Qui-qui ménage leurs névralgies quasi chroniques chez eux? Re-Mmmm?
Par contre, si je commence à parler "signification du mythe" je sens que ça va se gâter, alors ça ne sera qu'un survol, je vous trouverais peut-être des adresses dites sérieuses si vous avez le goût d'y fourrer le nez chez ces norrois. Là, on reste dans le flou (non-artistique) sciemment. Allez on y retourne, ça va pas être long!



L'Ur-Welt - suite et fin -

Donc, Le géant de glace Ymir est trucidé par ses neveux (vous imaginez Picsou ratatiné par Riri, Fifi et Loulou et planqué en petits morceaux sous ses tas de piécettes) et on peut dire qu'il s'investit totalement, quoique à "l'insu de son plein gré" dans la naissance au monde que nous connaissons.
Les trois dieux meurtriers, ne sachant plus trop quoi faire, vu le boulot qu'ils ont abattu (on peut dire ça comme ça ouuuuuiiiii), se retrouvent en train de regarder le bout de leurs semelles, en quête d'inspiration (divine?). Et qu'est-ce qu'il ne voient-ils donc pas? (je saiiiiis c'est pas français, mais je ne vais pas "en plus" faire cours de français!") Des p'tits vers en train de faire leur nid dans la "terre-chair" d'Ymir (beurk, quand je vous disais que c'était gore!).

Comme ils sont d'humeur créative (après la destructive, vaut mieux contrebalancer n'est-ce pas) un de la bande, je miserai bien sur Wotan moi, lance l'idée que ça ne serait peut-être pas mal d'en faire quelque chose de plus... humain.
Et voilà les trois pieds-nickelés en train de faire de la pâte à modeler avec les asticots (bon appêtiiiiit! Et surtout lavez-vous bien les mains avant les biscottes!), pour en sortir ce qui ressemblait fort à la race qui allait peupler la surface de la terre: les hommes.
Etant donné que ce n'est qu'un brouillon, une ébauche pas très réussie, ils décident de planquer tout ce petit monde sous terre, et c'est là que vivront désormais les... nains. Et oui, ils avaient fait la version "santons de Provence" des humains (c'était des touuuut p'tits vers, fallait attendre peut-être un peu plus qu'ils s'étoffent, mais ils n'avaient pas la patience).

Dans leur jeu de légo de psychopathe, ils avaient totalement oublié le crâne d'Ymir... (il avait dû rouler dans un coin, et ça leur était sorti... de la tête évidement).
Comme il fallait bien un haut au bas... en levant le nez, ils s'aperçurent que ça manquait de.. voûte céleste et un essai tranformé, à faire pâlir les fans du ballon ovale, envoya bouler la caboche d'Ymir au-dessus d'eux.
Là où ça devient rigolo, et ça rappelle vraiment le monde de Pratchett pour ceux qui connaissent Discworld, c'est que la loi de la gravité s'appliquant même à cette époque, ils durent trouver une astuce pour que leur "toit" tienne en place sans se retrouver fracassé en puzzle 12000 pièces à leurs ripatons. "Casse-la-Etienne!" - (je sais, c'est "qu'à cela ne tienne", mais c'est moins marrant) - ils ont de la main-d'oeuvre bon marché sous la main: les nains. Ils en prennent quatre, dans les mieux réussis et surtout les plus costauds.
Alors là... visez le nom et dites à quoi ça vous fait penser (je ne dis rien, on verra vos réponse que je rajouterai en fin d'article) Nordri, Sudri, Vestri et Austri!

Des flammèches s'échappant du fameux monde de feu ils firent des loupiotes d'appoint qui éclairèrent  par en haut et pas en bas ce firmament plus que trash, des étoiles quoi. Mais comme ils avaient oublié de fixer au cavalier le fil de rallonge, les loupiotes, enfin les astres avaient une certaine tendance à bouger dans n'importe quel sens, pas très reposant pour l'oeil et surtout manque de rigueur certaine dans cette création artistique. Donc, ils décidèrent, tel un fana du modélisme ferroviaire, de tout "circuiter" dans ce b...oxon interstellaire.
Certaines étoiles jouèrent les wagons sur voie de garage en restant fixes, ils tracèrent le circuit et la durée de celui-ci pour certaines autres. Et c'est ainsi que jouant les aiguilleurs, ils créèrent le temps et donc les jours et les nuits (vous étiez à cent lieues de penser qu'on venait tous d'une boîte de train électrique JEP hein?)

Là, je vois qu'une question vous taraude, parce que, soyons logiques, ils ont "tout" utilisé chez le géant (c'est comme le cochon tout est bon) mais le cerveau... il reste tout de même la cervelle à caser!
Hop! Re-inspiration (re-divine?) : on le balance encore en l'air (c'était leur phase "jeux de ballons" à cette époque) et ça forme les nuages (d'où l'expression la tête dans les nuages... ça vous interpelle?).

Donc, de ce côté c'était réglé, leur petit environnement douillet était créé, mais restait un gros, ou grand problème, les géants! Vous savez, les types descendants et copains du pauvre petit-fils d'Ymir exilé dans un bled à peler de froid sur pied, genre de contrée ravitaillée par les corbeaux et encore ils volent sur le dos pour ne pas voir la misère!
Wotan et frati avaient lu les travaux de
Shi Huangdi (le type 'empereurisé" qui a eu la riche idée de construire la muraille de Chine, cette énooooorme passoire qui n'arrête rien mais qu'on peut voir du ciel) et mirent en place un mur de défense contre ces grands-méchants-pas-beaux-et-rancuniers,  fait en.... cils d'Ymir évidemment (quand je vous dis que rien ne se perd dans le géant!).
Ils délimitèrent ainsi un énorme territoire qu'ils baptisèrent leur résidence principale, leur Midgard préféré (surtout le seul, puisque qu'on traduit souvent par terre du milieu) Et ils se mirent à occuper leur fin de semaine en jardinage et bricolage, comme de parfaits proprios de pavillon de banlieu, avec jardin à l'allemande (à l'anglaise, ça serait moins dans le ton, à la française non plus d'ailleurs) et tout ça en se servant des cheveux du géant mort pour les arbres et les brins d'herbe - (c'est peut-être pour ça que le Pétrole hahn est vert, enfin ce que j'en dis...)

Une fois cette bonne chose de faite, le pavillon, le jardinet - (Niiiii-Niiii, s'cusez, réminiscences du Sacré Graal) - le mur, les étoiles et tout le bastringue, ne restait plus qu'à musarder et aller trainer ses tongs pour s'aérer les boyaux de la tête. Ce qu'ils étaient en train de faire au bord de l'eau quand ils remarquèrent du bois flotté échoué sur la rive. Un frêne, Ask et Embla, un orme.
Encore une fois, ils firent une poussée de fièvre créatrice  et ils se mirent à se prendre pour Camille Claudel (marre qu'on parle toujours de son copain et pas d'elle!) en sculptant les troncs pour leur donner forme humaine. Ils étaient tellement contants de leur résultat qu'ils décidèrent de jouer un peu à la Barbie et Ken. Wotan leur donna le souffle vitale, Lothur, les cinq sens et Hönir l'intelligence (It's alive!!!). AInsi furent créés l'Eve et l'Adam locaux,

Ils installèrent leurs poupées mannequins dans un domaine avec un nom fort judicieux Mannheim (domaine des hommes) alors qu'ils se reservaient les étages superieurs du Gottheim (domaine des dieux, coucou Astérix). Et comme il fallait bien un escalator ou une navette quelconque entre les deux, ils mirent un pont, Bifrost, que les gens de peu de foi ne voyaient qu'en tant qu'arc-en-ciel dans leur vie monotone, mais que les dieux empruntaient souvent (vachement léger, mais super résistant, style kevlar ou métal extra-terrestre résistant à tout)
Evidemment, il faut toujours un gardien ou un guichetier au péage et donc, planté au beau milieu, se tient un certain Heimdall, gardien de ces majestés divines et capable avec son oreille hyper-développée d'entendre pousser l'herbe, genre de petit personnel utile quand on craint l'arrivée intempestive et surtout belliqueuse de géants en mal de vengeance!

Mais ça... ils ont le temps (...quoi que...) le Ragnarock ou Crépuscule des Dieux, c'est pas pour demain!

Allez, je m'aperçois que même en faisant court, c'est tout de même encore long pour mes impressions ou les votres, donc on verra plus tard... j'ai un truc en tête si j'ai pas trop la flemme pour le début de semaine... mais je ne vous dis rien, juste que ça permettrait de mieux piger "visuellement" ce contexte historico-mythologique norrois (à voir maintenant si j'en suis capable... sinon je délègue, j'ai de bonnes adresses hé, hé!)

Bonne fin de semaine donc et à bientôt. Portez-vous bien et profitez de ces deux jours pour récupérer.

La dragonne

Publié dans Dragons et créatures

Commenter cet article

:0071:Moyra:0071: 16/11/2006 09:26

Magnifique ce dessin! Toute la symbolique fait penser au "tao" ou aux principes de la "table d'émeraude". Comme quoi...tout est différent et identique à la fois.Etant naine moi-même une parcelle de lumière vient de me faire réaliser pourquoi j'en manque justement...de lumière! Chui sous terre et pas sur terre?!J'ai raté la distrib de cervelle?Bisou belle, je rampe jusqu'à la suite...

Sieglind 16/11/2006 10:13

Hé, hé! On est de la même tribu souviens-toi ma copine... mais justement, c'est l'excès de matière cérébrale qui a stoppé notre croissance gnark!Bises Moyra

Maja 14/11/2006 21:11

Salut Dragonne !Je me permets de répondre à ta réponse, car je crois que tu n'as pas compris le sens de mon commentaire. En disant que les hommes modernes avaient oublié de donner du sens aux éléments de la nature, je ne parlais pas des mythes, loin de là, (disons que je sais très bien, et en plus c'est une évidence, que la majorité des mythes d'origine de toutes les cultures utilisent la nature comme base de leurs mythes (même ceux des chrétiens)). Je voulais simplement dire qu'aujourd'hui les hommes avaient oublié l'importance que prend chaque élément de la nature dans son équilibre, comme par exemple ils vont éliminer une sorte d'insecte, car elle se nourrit de blés, ce qui fait mourir une sorte d'oiseau. Ces derniers, parce qu'ils meurent provoquent la prolifération d'une race d'insectes bien pire. Vu que nous oublions cette importance, c'est dommage pour nous. Tu comprends où je voulais en venir. Et même si le bois aurait été pourri, je ne vois pas en quoi c'est problématique, la nature se regénère grâce à la mort des arbres, qui donnent par exemple le gite aux insectes, nourriture aux champignons. Et qui fournit un sol gras propice à la regénération d'arbres dans la forêt, dans la nature même les déchets ont une importance et un rôle, ce n'est pas comme nous avec nos sacs de poubelles qui se dégradent après 100 ans et qui étouffent les animaux. Bref, ceux qui ont écrit et raconté les mythes ont compris cettte importance du rôle joué par les divers éléments de la nature dans son équilibre, et les mythes des norrois sont un bon exemple. Enfin j'espère ne pas t'avoir ennuyé avec ce com ultra long, mais je crois que ma réflexion méritait d'être comprise. :)Gros bisous et je cours lire la suite des illustrations.

Sieglind 14/11/2006 23:09

J'avais pigé, mais c'était d'une telle évidence que je n'ai pas voulu en rajouter une couche hé, hé.Le fait de bouger ou d'éliminer une chose naturelle entraîne souvent un processus qu'on ne maîtrise plus (c'est pas ça l'effet papillon?) Certains poussent des hauts cris, d'autres commencent à s'inquiéter, mais n'est-ce pas un peu... tard?Et la biodégradation est essentielle à la "respiration" de la terre. Les hommes, avec cette manie de surconsommation ont bien été obligés de stocker leurs déchets, mais problème... d'une manière anarchique, et ce n'est pas si vieux le fait qu'on pense aux emballages biodégradables ou au tri sélectif. Mais comme on dit, chaque progrès a son revers, ce qu'on gagne en facilité d'utilisation on le perd en espace naturel vierge!M'enfin, le monde tourne trop vite. Pour les mythes, ils étaient sortis de la tête des humains encore à l'écoute de mère nature, maintenant  on écoute plutôt... la radio ou la télé hé, hé.Et quand tu veux tu commentes comme ça. J'aime bien qu'on s'exprime comme on veut ici, tu le sais bien.Bises ma Maja et bonne continuation

Lady Domi 14/11/2006 13:33

Ben oui, j'avais un peu de retard... Pas pu aller jusqu'au bout de ce post-ci, c'est de ta faute aussi, à cause de l'histoire du jardinet. Peux plus penser à rien d'autre qu'à (en VO) «We want a shrubbery !!!» et au Chevalier Noir... mdr.... j'essaie de reprendre le cours des choses plus tard...

Sieglind 14/11/2006 23:12

Grand moment ça hein? Bises et quand tu veux Lady Domi

Sissi 14/11/2006 09:31

a rien compris sauf que Picsou s'est fait ratatiné par ses neveux !
mdr !
Vais aller lire l'illustré... plus facile pour moi sans doute....

Sieglind 14/11/2006 23:17

Morte de rire! J'imagine toi traitant ça en devoir tiens... "racontez les origines de la mythologie scandinave" ça virerait au Manuel des Castor Junior hé, hé.Bises Sissi

Maja 13/11/2006 21:51

Les nains seraient donc des ébauches d'humains mal façonnés à partir d'asticots. Et pourtant ils deviennent les points cardinaux. Et les hommes sont formés de bois d'ormes et de frênes, qui flottaient sur l'eau. C'est drôle mais toute l'importance réside dans les petites choses qui semblent être rien à nos yeux. Créer un monde à partir d'asticots et de bois pourris, c'est comprendre la place primordiale qu'occupe chaque élément de la nature, même les plus futiles,  dans l'équilibre de la vie. Tu vois les norrois avaient compris ça. Et nous (les êtres humains modernes) ? Je ne crois pas. Dommage pour nous. hé hé Superbe ta narration. Je vais lire la suite. Bisous. Maja.

Sieglind 14/11/2006 09:28

Mais toutes leurs croyances étaient basées sur la nature, comme une majorité de mythes d'ailleurs. L'autre culture du même topo, c'est le culte druidique.Par contre, c'était tout de même pas du rebut, attention! C'était de bons vers bien grassouillets, pétant la forme et du bois flotté et non pourri, donc sain (vas nous traiter de résidus de poubelle pendant que t'y es!!! Hé, héDans la culture judéo-chrétiennne ça se fait moins de faire sortir l'humanité d'un tas d'asticots, donc d'affiliés aux reptiles, emblème du diable par excellence ça On vient d'un tas de poussière, enfin Adam et Eve et nous on est issu d'une côte, (pas trop loin de la chair d'Ymir par contre, donc de la terre, et qui retourne à la terre... tu vois... on y revient tout de même à cette culture, suffit de creuser hé, hé)Bises Maja et bonne continuation