Nettoyage de pré-printemps

Publié le

Salut la troupe !

11juillet-usa--292.jpg

Même si je n'arrête pas de seriner que l'Arlésienne n'est pas mon oeuvre favorite, je m'ingénie à la jouer dès que faire se peut, preuve à l'appui, mon "mutisme" en ce moment.

Vu le titre, vous devez vous dire que je me la pète fée du logis (moui... quand on me connaît, il y a de quoi jouer Descartes et sa propension à douter) et j'avais le choix entre ce titre, et "on déménage les vieilleries" ; au moment de filer ça "au propre", me suis aperçue que pour certains, c'était la porte ouverte à toutes les supputations autant sur mon physique que sur mon mentale... alors j'ai évité.*

Il se trouve que, les beaux jours pointant leur pif, j'ai la fièvre d'envoyer valser certains trucs... vous savez... tout ce qu'on s'évertue à garder, pensant qu'on en aura un jour l'usage ou le schmiltruc-souvenir qui nous sert de lien avec l'époque révolue où on hésitait entre renier les géniteurs et tous leurs semblables parce que c'était l'usage en bon pré-adultes ou rafistoler avec du fil de rôti le cordon ombilical sectionné depuis belle larirette pour connaître à nouveau l'heureux temps de la flottaison amniotique et végétative (vi, j'ai - j'avais devrais-je dire - des bidules  aussi périmés que ça)

Donc, sautant sur l'occasion d'un changement d'appartement de ma gamine, et sur le fait fait qu'elle soit obligée de trier avant de se charger de choses qu'une fois dans ses nouveaux murs elle s'empresserait de balancer au vide-ordures, j'ai commencé un grand nettoyage par le vide, ce qui me fait gagner un espace dingue (surtout que dragon a craqué pour une table design et son bahut, le Ganesha fait main et décoré façon hippie (avec les sequins et tout et tout...) les p'tites merdouilles ramasse-poussière glanées ou offertes, l'entassement de flacons d'huile parfumée d'intérieur (parce qu'ils étaient sympa), ça jure un peu avec le fait qu'on veuille un espace à recevoir un peu plus dépouillé et donc plus reposant à l'oeil** C'est sans compter sur les multiples meubles-fourres-tout, de bric et de broc, utiles un temps, mais qui font ressembler l'espace de vie à un garde-meuble plutôt qu'à un lieu harmonieusement décoré (adieu donc le truc en kit, façon suédoise, monté, démonté, remonté moulte fois et dont les vis arrivent à tourner dans le vide, le truc modulable qui l'est de moins en moins, surtout quand on a la bonne idée d'en désolidariser un morcif pour le placer tout seul comme un grand dans une autre pièce***

Alors, pensant certainement que je n'étais pas encore assez occupée entre mes séances sportives, mes bidouillages manuelesques, les virées à pattes pour me décoincer les rotules et encore des projets pour des visites aux quatre coins de l'Exagonie, quelques incursions vidéo-ludiques et des séances de lectures pour compléter l'emploi du temps (un peu plus pauvrettes ces lectures, il faut que je fasse un effort de ce côté) il était de bon ton que je me trouve une nouvelle activité pour râler sur le fait qu'on me pique des heures à mes journées.

De plus, je m'aperçois que que j'ai pas tellement envie de continuer la narration de mes balades lapones, de un, parce qu'à part une sortie traineau-rennes sympa, il ne reste plus qu'à décrire la structure parfaitement ciselée du flocon de neige virevoltant ou les changements de teintes lors de ce fameux coucher (ou lever) de soleil suédois... (même pas à narrer une aurore boréale, puisqu'on n'en a point vue, ça encore, ça aurait pu faire la farce, quoi que... un peu trop contemplatif peut-être). Donc, l'exercice vocabulo-lyrique me tente à nouveau, et c'est tout de même un peu plus normal, vu mon blog non ?

A savoir quand, si je m'y tiendrais sans digressions et sans avoir à attendre des prunilles entre les articles... ça c'est encore le flou plus qu'artistique... mais j'ai déjà mon Hoffmann sous l'aisselle, il me plaît bien celui-ci... et ça ne date pas d'hier.

Sur ces bonnes (ou mauvaises) paroles, je vous laisse, encore mille excuses pour ma lecture traînaillante chez vous et à bientôt... Portez vous au mieux à bonne semaine

La dragonne

PS: le cliché, si vous avez de la mémoire, c'est lors de notre balade en Amerloquie, dans la ville de Bodie, ville fantome dans la parfaite tradition des westerns pétaradants.

* A remarquer cependant que j'y ai pensé la première... comme quoi, on n'est jamais mieux servi en vacherie que par soi-même.

** Qu'on ne se méprenne point, j'ai tout de même mes espaces personnels, façon atelier de créateur fou, où je garde tout de même mon matos pour le travail manuel, espace pudiquement masqué par un paravent ainsi que mon bureau-salle de gym, ou se cotoient allègrement bureau d'ordinateur, bibiliothèque croulante de livres et... sac de frappe avec tapis d'exercice.

*** et que, évidemment ce morcif, tient debout parce que c'est la mode et qu'on est obligé de le caler contre une armoire pour éviter qu'il ne se casse la margoulette à force de ressembler à la tour de Pise (je poussais le vice jusqu'à charger cette pseudo-étagère avec plein de bouquins et de compact-disques,  il y a une puissance supérieure pour les inconscients, vous imaginez le tableau si tout se retrouvait par terre, de préférence au milieu de la nuit, histoire de nous ficher les miquettes et de croire à une intrusion de malfaiteurs !)

Publié dans Post-its sur le frigo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

@lain (P'tit Randonneur) 05/04/2010 18:26


Coucou ma Dragonne
Voila j'ai complété mon album photo "géant" et tu figures à la bonne place.
Je te remercie encore une fois pour ta participation. Enfin je dis encore une fois je ne sais même pas si je l'ai fait la première fois, enfin bref c'est tout moi ça !
Je te fais plein de gros bisous
Bonne soirée
@lain


07/04/2010 08:41


Merci mon randonneur, je vais être un peu plus longue à venir chez toi, mais je ne t'oublie pas, comme je n'oublie pas les autres potes... Bécots virtuels


VIENS 03/04/2010 08:07


Finalement, je te vois bien déguisée en Arlésienne (lol)
Bisous


07/04/2010 08:42


Tu ne crois pas si bien dire quand tu lis le post de ce matin hé, hé.... Bonne journée ma belle !


@line 03/04/2010 06:30


Le printemps semble-t-il aura un mois de retard tout comme l'été prochain et les saisons à venir J'ai vu sur TV5 Asie qu'une municipalité du Nord ferrait la rentrée scolaire en octobre! Ya plus de
saisons ma p'tite dame... mais le rituel du ménage de printemps semble attachés à certaines... jusqu'aux chromosomes!!! :))))
Bah! Moi c'est si petit chez moi que je vide une a deux fois par an, tout ce qui n'est ni porté ni utilisé! Mais à Paris, on a si peu demetres carrés que c'est une condition de survie spaciale!
Bye, bientôt de retour...


07/04/2010 08:45


Pas le nettoyage de printemps, la saison n'y est pour rien, c'est juste que j'ai profité d'une envie de changer d'air (d'appart) de ma gamine pour faire du vide comme elle, ça fait du bien de
revoir à nouveau un espace dégagé, tu peux pas savoir ! Sur Paris, je sais, je suis habituée à ce genre de vide bi-annuel, j'ai deux frangins qui y vivent. Bientôt de retour... sais pas... mais on
fera tout pour que ça soit possible. Bonne journée @line


cleo 03/04/2010 01:14


Je te souhaite un excellent week-end de Pâques ma presque soeurette. D'ailleurs en parlant de ça, à cette allure on sera bientôt à 60 ans! Pfff!
Gros bisous


07/04/2010 08:47


On va tous à soixante ans...de toute façon non ? ça ne me perturbe pas, du moment qu'on tienne la route. Gros bécots ma presque soeurette.


@lain (P'tit Randonneur) 02/04/2010 15:54


Coucou ma Dragonne adorée

Sympa ton commentaire sur les châteaux écossais, si j'y vais je tâcherai de faire un tour par la salle de bains de Milady quelquefois qu'elle veuille que je lui frotte le dos, ben on peut toujours
rêver, surtout si elle est jeune est belle :)
Je te fais plein de gros bisous et je te souhaite un très bon weekend de Pâques.
@lain


07/04/2010 08:49


Tu peux toujours compter sur mes commentaires décalés mon grand, tu le sais... J'espère que ces trois jours t'ont été bénéfiques toi aussi mon randonneur