Tapé d'une main et les yeux collés, faut le faire !

Publié le

Bonjour !

chihuahua-emeche-2.jpg

Alors on s'est bien reposé pendant cette fin de semaine ? Tellement dans mon cas, que j'ai failli bouffer la commission de me réveiller ce matin, les mauvais plis ça se prend très, très vite ! La preuve, ceux du drap et de l'oreiller qui se retrouvent systématiquement incrustés sur ma couenne au réveil, classe et top-glamour. Vous y ajoutez une pincée de tifs au garde à vous, un soupçon d'yeux de lapin myxomatosé et biélorusse de préférence pour la couleur  rouge, un chouillas de la tonicité musculaire réputée du flanc parisien... et vous avez le glamour "ouiss ze dragonne-touch tendance" qui rappellera à certains les lendemains de fiestta en fanfare,  gazouillants (les oreilles), ensoleillés (les lunettes noires c'est pas pour ça ?), dans un pays exotique et inconnu (la visite de mon cerveau à ce moment, ça vaut celle du Pôle Nord : le grand blanc, avec deux ou trois neuro-manchots comateux vautrés sur mes circonvolutions cérébrales banquisées). Sauf que cette fameuse dragonne-touch-tendance,  même pas besoin de faire la fiesta pour l'avoir, c'est inné chez elle au réveil.(Eh, ça se travaille la feignasserie, c'est pas donné à tout un pékin !)

Là, au... réveil (?) qu'est-ce que je m'aperçois-je donc ? (En dehors de l'absentéisme majoritaire de ma classe neuronale évidemment) Qu'il va falloir trois hommes et un caporal pour m'aider à trifouiller dans tout le retard qui me nargue chez les potes, histoire d'y mettre un semblant d'ordre... Donc, préférence ce matin à la lecture chez vous, et on verra pour la suite de l'opéra ce soir ou demain.
Un plus dans toute cette histoire : le fait que je vais avoir des horaires plus... élastiques pendant une semaine, dragon étant allé prendre l'air revivifiant de Lugano (ah... le boulot...) et donc, si l'envie me prend d'écrire à midi ou au milieu de la nuit, personne pour me rappeler qu'à ces heures là, c'est pas spécialement ce qui est prévu au programme. Vous me connaissez, j'ai déjà donné dans le genre relecture d'un premier volet chez King et Straub*.

Allez zou, plus vite ça sera "plié", plus vite vous me verrez rappliquer par ici pour continuer à faire la noce avec un ex-barbier réputé. Je file donc... et à plus.
On programme la suite si possible ce soir ou demain soir, parce que demain matin, ça va être dur, on doit aller inscrire fistonne à la fac, vu qu'elle est en stage pour un mois en Bretagne et qu'elle ne maîtrise pas encore parfaitement la bilocation** (toujours un bout qui manque à la téléportation, façon La Mouche, ça fait désordre) et "on" parce que c'est avec le pote squatteur de cafetière, vu que vous devez avoir imprimé depuis le temps que je dégoise que j'ai pô le papier rose pour se la péter danger public motorisé (je connais mes frangins et leurs frasques... je "me" connais... imaginez ce que ça donnerait... disons que je fais acte d'altruisme exacerbé en épargnant quelques piétons hein ?)
J'me demande bien si on ne devrait pas la jouer façon groupies  à l'ouverture des guichets du concert de leur idole...( paraît qu'il y a du monde) ; je nous imagine bien avec le duvet, le thermos, le bonnet de laine sur les argouanes... roulés en boules devant le pas de la porte... en train de melouner les dents serrées par un froid de gueux (je la joue Cosette, j'ai droit non ?)  "tiens... bon la barre  et tiens bon le cap... hisse et hoooooo, Santi-a-a-noooo"
Je dis ça à l'attention de fistonne évidemment (même si je sais qu'elle ne me lit pas hé, hé) elle flippe de nature et là, c'est gravissime, on risque de paumer notre matinée, voir notre journée... l'horreur intégrale pour quelqu'un qui a déjà fait le pied d'échassier pour deux  malheureux biffetons d'opéra !!!
"Eh, gamine... pourquoi tu crois qu'on y va à deux... c'est bien pour refaire le monde en piétinant jusqu'à en entamer le revêtement de sol de l'établissement, et nous connaissant, ça risque tout de même d'être bien intéressant côté étude des moeurs estudiantines , Tu nous connais tous les deux, notre passe-temps favori quand on se fiche à la terrasse d'un troquet... regarder le "monde" et étudier la faune locale ou estivante, j'me demande même si je ne vais pas emporter mon appareil... ou mon carnet à croquis.... j'me tâte....

Allez, après ce topo très "j'en fais des caisses alors que trois lignes suffisaient"***    je vous laisse, file sous la douche, me connecte à ma messagerie, vous lis, prend un kawa (ou la cafetière) tout ça dans le désordre le plus anarchique, on va voir si l'odeur de poney me gêne plus que le manque de caféine... du moment que je ne me connecte pas sous la douche... il est pas ouatère-prouf mon bourriquet... en buvant ma toussounnette... j'aime pas le café "allongé"... du moment que ça soit fait... "'du moment que"... c'que vous voulez, j'en ai rien à battre de toute façon, me manque encore des neurones... D'abord j'fais c'que j'veux et dans l'ordre que j'veux, z'êtes pas ma mère d'abord ! (encore heureux pour vous !)

Allez, bonne journée, je file !

La dragonne

PS: je me sers de mon stock d'images antédiluviennes, pas de nouveauté de ce côté, mais je trouve que ça me définit parfaitement, pas vous ?

*Le Talisman des Territoires , pavé s'il en est, qui m'a tenue "non-endormie", éveillée serait un terme trop fort, une bonne partie de la nuit, histoire de recaler le tout pour aborder le second volume, Territoires (plus de vingt  ans entre les deux tomes, j'avais une excuse pour paumer le fil, par contre, l'excuse de King et Straub, j'aimerai bien la connaitre...le syndrome de la Belle au Bois Dormant, peut-être...)

** bilocation ou décorporation, déjà moins fastoche pour signer des trucs, ne serait-ce que le chèque (Aïe !) pour l'inscription à l'année. Trouvé sur le net, pour petite explication, vous en prenez... vous en jetez... c'est pour info simplement.

"Ce phénomène serait une impressionnante propriété de la nature humaine Elle se produit souvent comme part d'une expérience de mort imminente. C'est-à-dire lorsqu'une personne est éjectée de son corps à la suite de quelque traumatisme sévère (accident de voiture, chirurgie, crise cardiaque, accouchement, etc.). Les "projetés" sont conscients de choses se produisant dans le monde réel, en temps réel; comme les conversations et événements centrés sur, ou proche de, leur corps physique. Dans de nombreux cas, ces événements et conversations sont précisément rapportés par les personnes après qu'elles sont retournées dans leur corps"

Déjà plus dur si on est déconnecté de répondre aux questions de la "charmante" personne inscrivant les futurs élèves, pas l'idéal donc, à peaufiner question technique....
.
***Vous imaginez un panneau "Attention danger" rédigé par mes soins ? Les cocos commencent à lire, ratent la marche de cinquante bon... mètres et sont déjà six pieds sous terre avant d'avoir fini de lire le truc placardé

Publié dans Post-its sur le frigo

Commenter cet article

Marianne 27/10/2007 08:19

lol moi au lever hihi

27/10/2007 10:36

Donc, mon avatar serait commun à beaucoup de monde si je pige bien... Bises Marianne

mireille 27/09/2007 12:12

encore un excellent moment passé à te lire Sieglind.Merci :-)

28/09/2007 09:14

Ravie que ça te plaise et bonne journée Mireille

jane 26/09/2007 09:38

Morte de rire vraiment je veux dire affalée sur mon clavier en lisant la description de ton réveil ! Je riais d'autant plus que je me voyais moi-même scrutant (sans mes lunettes , c'est le cas de le dire !) l'état de gonflement de mes "valises" , et raplatissant du peigne "d'almain " mes mêches perpendiculaires au crâne , puis au radar dans la cuisine pour mon thé (pas très café , moi ! Ca me titille désagréablement l'estomac !) Bisous sieglind ! Je vais de ce pas , si je puis dire (certaines locutions sont vraiment balourdes quand on y fait un peu attention !) lire la suite de Figaro...

27/09/2007 09:45

Des locutions à la dent dure, faut se lancer dans un concours pour en créer d'autres, ça "date" non ? hé, hé... Bises Jane et au réveil, on ressemble tous à Gainsbar... qui disait d'ailleurs "la laideur a ça den plus de  la beauté, c'est qu'au moins elle, elle dure ! "hé, hé

Manue la Clocharde 26/09/2007 09:15

on a la même tronche au reveil....et d'apres les comm on est legion ....Mouhahahahahahaha ......ça rassure !!!bises ma dragonne

27/09/2007 09:42

Comme je disais juste au dessus ! On est pas mal dans le  genre "en vrac" le matin. Bises ma belle

Amaryllis 26/09/2007 09:06

Ton portrait au réveil ressemble bizarrement au mien !!! Le miroir est cruel à cette heure là de la journée! Tu m'as fait rire avec SOYEZ INFORME... j'avoue ne pas avoir fait attention à ce que cela donnait en majuscule. Je crois que je vais réviser ma copie ! Il n'y avait que toi avec ton esprit sarcastique qui pouvais remarquer une chose pareille. Merci. Gros bisous d'un passage trop rare mais vraiment je n'arrive pas à suivre... mais je n'oublie pas !

27/09/2007 09:41

Ben faut dire... que ça a fait chtonk quand j'ai lu ça chez toi hé, hé... Pour le  réveil, je ne suis pas la seule, je le sais, mais j'assume mon "non-look" Bonne journée Amaryllis