Derniers clichés?

Publié le par Sieglind

Bonjour à tous!

Allez, une semaine entamée qu'il faut terminer sans finir fondue au fond du bac, comme les glaçons qui commencent déjà à suer à peine sortis du congélo en ce moment (vous connaissez le cas de figure, vous avez du monde à l'apéritif, vous sortez un bol de glaçons, et le temps de se retourner et de causer un peu, vous vous retrouvez avec de l'eau froide pour couper la boisson et pas plus de mini-icebergs que de beurre en bouteille comme on dit chez moi)

Je vous file les quelques photos qui me restent et il faut que je pense à secouer la pulpe du fond du bocal de fiston (ça c'est pour quelqu'un que ça interpellait cette expression, hé, hé) pour me rappeller à son bon souvenir... côté "langage-machin-chose-qui-finit-en-ss" et promis, je referais le plein!


Là, surprise! Entre Yosémite Park et Séquoia Valley, arrêt pour la nuit dans un hotel. On visite et qu'est-ce qu'on trouve... dans le supermarché, au rayon hamburgers et chips? Un élan, ou orignal, qui nous fixe du haut de son pilier (ça doit être la caméra de surveillance "habillée" si ça se trouve...) On ne se rend pas bien compte, mais c'est énorme le bestiau, en période de rut, vaut mieux pas allez gambader à la Laura Ingalls dans les prairies! Les cervidés et consorts du même.. bois, on sait que ça a son caractère à ce moment-là. Lui, avant qu'il se mette à nous courir au train, fallait déjà qu'il repose la... patte sur les siennes d'abord, on avait le temps de se planquer!


Entre Monument Valley et Valley of Gods, pleins de trucs à voir, la preuve, on s'est arrêté dans un petit parc avec des grosses et des "pitites" pierres. Les grosses à l'état naturel, mais les p'tits tas style kerns, c'est la manière pas trop idiote par rapport à nos pancartes qu'ils ont trouvé pour indiquer le chemin à prendre. La version Petit Poucet amerloquien quoi. D'ailleur aux Arches, à côté de Moab, j'ai failli faire une "bavure"! Un môme hyper-actif pour être modeste (Il était branché sur secteur, pas possible autrement) qui sautait partout, gueulait comme un cochon qu'on égorge et interpellait son "Dad" tous les trois mètres alors que la frangine était sage comme une icone. Le père laissait faire et le gamin, consciencieusement, s'est mis en devoir de taper à coup de bâton dans les tas de caillous, pensant que c'était peut-être un practice sauvage à disposition des futurs champions du club n°6 (enfin, cinq ou quatre, j'y connais pas grand chose vous me direz hé,hé) Je faisais déjà mes yeux "réfrigérants" quand le type s'est aperçu qu'on regardait son "monstre" depuis un bout de temps avec un air pas très attendri pour son jeune âge (onze, douze ans, c'est tout de même un peu vieux pour jouer les gnards je trouve non?) Il a levé le ton, pour le rabaisser aussitôt mais le gamin s'est arrêté, plus parce que ça ne l'amusait plus que par la force de l'autorité paternelle à mon avis.
M'enfin, c'était pas le notre, mais ça fait tout drôle quand on a des ex-mômes (vingt et vingt-deux, ils ont passé l'âge de sautiller partout, tout de même non?) qu'on pouvait à l'âge le plus tendre... et sans tête de bois, emmener partout sans avoir la honte de sa vie? Ou alors je deviens comme ces  vieilles peaux qui ne supportent plus les mioches... allez savoir hé, hé (quoi que j'aurai bien ramené dans mes paquets une petite navajo qui regardait dragon avec des yeux comme des billes de lotos et la bouche ouverte dans un "Oh" intrigué, étant donné que les indiens qui se rasent le crâne, ça ne court pas les sentiers là-bas, ils ont même de magnifiques cheveux qu'ils recommencent à porter à nouveau longs et noués à l'ancienne)


Une vue de Horseshoebend (un doute sur l'orthographe d'un coup...) près d'Antelope (enfin dans les environs). La rivière fait tellement de méandre là-bas, que la portion est presque devenue une île . A San Juan River (Goosenecks), la rivière en fait une bonne proportion de ces circonvolutions sur une distance très réduite, mais le paysage est plus "cendreux" question couleur, presque volcanique même d'aspect. Ce genre de méandres ça fait penser à ces festons de crême qu'on pose sur les gâteaux pour les décorer, tellement c'est serré parfois. On dirait qu'à cet endroit la nature a tellement aimé le patelin que la flotte a pris son temps pour le traverser, en musardant et se tortillonnant pour gagner du temps, très sympa!

Et c'est d'ailleur là (Horseshoe-machin-truc) que j'ai failli laisser pour la seconde fois ma peau (au sens propre et figuré d'ailleurs). Je m'approche du bord pour prendre la photo, enjambe un buisson de trucs pas très verdoyants mais bien épineux, "clichète" en veux-tu-en-voilà, histoire d'en avoir au moins une de visionnable et rebrousse (dans les brousses) chemin pour rejoindre dragon déjà à Perpet-les-Canetons, couché sur son rocher, pour prendre en contre-bas, afin d'éviter de voir la flotte d'un peu trop près et surtout en vrac au fond du canyon (c'était d'ailleurs les conseils d'un américain rencontré là-bas qui avait testé avant lui la manoeuvre et qui en était sorti indemne, donc...)

Je vais pour ré-enjamber le fameux buisson piquant mais je ne lève pas assez la guibole, le tibia reste accroché et, comme je suis du genre très patient quand il s'agit d'une nature qui me met des bâtons à piquant dans les... semelles, je ramène d'un geste brusque la gambette pour m'extirper de là. J'ai bien la sensation que ça a "accroché" un peu la couenne, mais j'en ai vu d'autres, et des égrafignures, ça va faire aventurière qui sait sortir des sentiers battus non? Je rejoins mon "doux" et on retourne tranquillement à notre voiture, étant donné qu'il y avait tout de même une trotte pour accèder à ce canyon (et surtout une sacrée pente, vous connaissez, le truc vachement agréable quand on le prend dans un sens, mais beaucoup moins dans l'autre)
Sur le trajet, je sens un liquide "frais" couler sur ma guibole et vise du côté du sac, ayant ma réserve aqueuse et vitale toujours à proximité de la mimine... rien, le bouchon est bien vissé! Je baisse les yeux et vois que c'est moi qui ai une fuite. Vous faites pas de mauvaises idées,  une fuite hémoglobineuse hein, j'suis pas encore incontinente... sauf côté parlotte! Dragon pousse presque les hauts cris, mais c'est qu'une estafilade tout de même! Je la passe à la flotte et au pchi-pchit désinfectant, on ne sait jamais et, suivant ma bonne vieille méthode, veux la laisser à l'air pour qu'elle cicatrise plus vite. Mais ça ou uriner dans un Guarnerius, c'est la même chose, parce que ce damné sang ne veut pas s'arrêter. Seconde méthode dragonne:poser dessus un petit bout de kleenex (mon papi mettait un bout de papier Riz-la-croix pour les cibiches) et attendre que ça  daigne s'arrêter. Et bien figurez-vous que cette ridicule griffure n'a pas cessé de pisser le raisinet tout le trajet (chaleur, pression de l'air? On était tout de même en hauteur, par rapport au niveau de la mer, ne pas oublier!) Et évidemment, j'étais pétée de rire, parce que je m'imaginais en cow-boy de la grande époque, blessé par un autochtone et rampant jusqu'à mon dernier souffle pour atteindre le poignée de la portière de la fameuse "Vue" de location.
Le comble, c'est que je n'ai même pas une cicatrice impressionnante à montrer (beaucoup de sang pour pas grand chose!)...

J'en vis des choses extraordinaires hein? (obligée de parler de mes coupures maintenant pour dire!)


Pour la dernière, pas trop de commentaires, mais c'est une photo qui montre les indiens, travaillant sur le site au Grand Canyon et remontant de la seule manière qui soit efficace de la vallée (la mule est d'ailleurs quasiment emblematique là-bas, même à la vallée de la Mort avec sa représentation pisturale, sculpturale et .. "photographicale" de l'attelage de la mine de Borax.
Parce que la sente, ça donne ça (en dessous) tout le long, pas très carrosable vous me direz.



Allez, trêve de parlotte, on va essayer de faire dans le "ménager" alors je vous laisse et vous souhaite une bonne journée.

Bonne journée et promis, je concocte une recette miracle pour faire le plein de clichés.
La dragonne

Commenter cet article

Christine ... 22/08/2006 14:03

C\\\'est ton tour ma Dragonne ... je remonte le temps !!! ... et il y a du boulot !!!  ;-)Mais quel bonheur !! Les photos sont superbes et la narration toujours aussi délicieuse  !! Le dépaysement est total et j\\\'ai une envie folle d\\\'aller voir cela de plus près !!Je ne vais pas lire tous tout de suite ... je sais qu\\\'il faut un minimum de concentration chez toi .... je passe à plus léger et reviens très vite !!Plein de gros gros bisous et à très bientôt !!

Sieglind 23/08/2006 00:34

Tu as raison, fais dans le "léger" et tu attaquera le "bourratif" plus tard hé, hé. Bises Christine

Ely 11/08/2006 23:37

Ben je vois pas mon commentaire alors je recommence en moins long . Ca m'apprendra à sauvegarder avant d'envoyer , rah là là :-(Je disais merci, super la photo de Horseshoebend et l'ortographe est correcte. Et dans les canyons le mieux c'est de toujours porter un T-shirt trempé pour se préserver de la chaleur ( idem sur les plages chez nous) en plus de la flotte à trimbaler bien sûr pour se rincer la gargoulette. Et  que j'ai d'excellents souvenirs de rando dans le Grand Canyon avec un pote de Williams(Aza) qui connaissait toutes les ficelles , comme quoi on peut aussi faire tout le trek à pied plutôt qu'à dos de mulet et dormir dans le canyon à la belle étoile. Last but not least on ne dit ni amérindien, ji indien, on dit "native american" sais-tu, une fois ;-)

Sieglind 12/08/2006 13:23

Je garde le doublon parce que ce n'en est pas vraiment un... et t'inquiètes, ça arrive des fois (moi, je dis simplement "abracadabra" en commentaire d'apparition hé, hé.A plus Ely

Ely 11/08/2006 23:27

Intéressant ce buisson qui prolonge le saignement. Chez nous on a du "buisson ardent" et des "argelès" qui font pareil, sûr qu'ils nous les ont chouravés, les ricains ;-) En 78, j'ai fait la piste du grand Canyon à pied jusqu'au Colorado, en dormant la nuit à mi-hauteur. J'étais avec un  pôte de Williams (Aza) qui connaissait le canyon comme sa poche. La nuit à la belle étoile et le retour vers le haut avec départ à 5h du mat est encore un excellent souvenir. Mais le vrai "truc" que j'ai appris c'est qu'avec 45°Celsius dans le canyon, en plus de la flotte à boire, un bon moyen de tenir c'est d'avoir tout le temps un T-Shirt trempé sur le dos. Ca m'a encore servi cet été avec nos 40° à l'ombre .Super la photo de Horseshoebend (ortographe garantie) ça me console de mes petits clichés "instamatic" d'alors! On ne dit ni amérindiens, ni indiens, on dit "native americans" sais-tu une fois ;-)

Sieglind 12/08/2006 13:22

Une ranger au Grand Canyon nous a conseillé ça aussi (et surtout de se mouiller la tête, avec mes tifs, j'ai "dégouliné" pendant pas mal de temps hé, hé) Pour Horsesheobend, je note donc (merci pour l'info) Et je sais qu'on dit native americans... quand on cause english par contre hé, hé.Bonne journée Ely et pardon de la réponse tardive, je reviens juste aujourd'hui sur le net.

Briesing 31/07/2006 20:21

Pas bête ton idée d'autre blog, c'est une solution pour avoir de la place :)))))))

Sieglind 01/08/2006 08:28

J'envisage... je mettrais tout ce qui est album.. mais si je pouvais bidouiller sans, ça m'intéresserait mieux, étant donné que ça me ferait un surcroît de boulot, tu connais mon grand courage!!! hé,hé.Bises Briesing

:0071: :0071: Moyra 31/07/2006 13:25

koua! Il y a des buissons anti-dragons?! J'arrive et je découvre que l'on a attaqué ma copine! C'est horriiiiible... Au fait de quelle couleur est le sans des dragons? Vert?Pardon de mes infidélités, mais mes 12€ de téléphone avec Free n'ont pas réussi à arranger mes affaires de connexion. Il faut brancher et débrancher (bien souvent inutilement le modem) à longueur de journée. De temps en temps j'arrive à pouvoir visiter un de mes cyber-copains mais c'est dur, très dur. Cela dit tes photos valent le détour.Ce sont des paysages grandioses et tu as eu l'avantage de pouvoir juger de visu de la profondeur du décor. Les photos ne sont hélas pas en 3D.J'espère que tes blessures se cicatrisent bien et ne laisseront pas trop de marques,  surtout pour les moment où tu portes tes mini-jupes hi!hi!hi!Bisou Copine et t'en fais pas, nous avons hélas les mêmes mioches ici aussi.

Sieglind 01/08/2006 08:26

Des mini jupes? Vu ma taille, il faudrait cibler rayon gamine, parce que celles pour adulte, même quand j'avais l'âge d'en porter, elles m'arrivaient au genou hé, hé!Je cicatrise fort bien et surtout très rapidement c'est l'avantage des dragones mais pour les dragons... copine, il y en a de plusieurs couleurs et même suivant les éléments... (voir dans les archives ma cocotte hé, hé)Bises Moyra, et pour la connexion je ne peux que compatir étant donné que j'ai le même problème ou presque.